ISSA

(NORVÈGE)

CAN'T STOP

(2012)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
80's, Chant féminin, FM
""
LOLOCELTIC (09.11.2012)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Alors que ces 2 premiers albums n’ont pas vraiment déclenché l’hystérie collective, la belle Norvégienne nous revient avec sa livraison annuelle sans donner l’impression de vouloir baisser les bras. Il faut dire que si Issa ne brille pas par son originalité, ses albums (et sa plastique) n’ont rien de désagréable pour autant, même si le côté diva poussant sa voix sur des titres plus pop que métal peut vite se révéler agaçant. Pourtant, un premier regard sur ce nouvel opus nous donne néanmoins l’envie de laisser une nouvelle chance à la belle scandinave. En effet, pour la première fois, Issa s’entoure d’un véritable groupe composé de musiciens italiens, mettant un terme à la succession d’invités prestigieux de ses premières productions. D’autre part, "Can’t Stop" a la particularité de n’être composé que de reprises de titres Aor ayant eu leur moment de gloire, en particulier outre-Atlantique.

Et effectivement, si ce nouvel opus ne va pas non plus révolutionner le paysage du Hard mélodique, il marque cependant un certain progrès. S’appuyant sur des compositions ayant déjà fait leurs preuves, et sur un line-up formé, entre autres, de la triplette Mario Percudani (guitare) – Alessandro Del Vecchio (claviers) – Anna Portaluppi (basse) sévissant au sein de Lionville et aux côtés de Mitch Malloy, les 2 derniers accompagnants également Johnny Gioeli sur le dernier Hardline, Issa donne l’impression d’être dans des conditions laissant s’épanouir un talent encore en gestation. Malgré la persistance de passages vocaux poussés à l’excès et sans intérêt particulier ("Power Over Me", "If You Ever Fall"…), elle réussit malgré tout à transmettre quelques émotions le temps de la ballade, certes lénifiante, "Just A Wish", du popisant "Heat Of The Night" ou du mid-tempo "I Won’t Surrender".

La production, assurée par Alessandro Del Vecchio, est parfaite, trouvant un juste équilibre entre modernité et tradition du genre, ce dernier assurant également quelques lignes et soli de claviers dignes de l’âge d’or de ce genre musical. Ses duels avec la guitare sur "Can’t Stop" ou "Dream On" ne sont pas sans rappeler ce que Tobruk pouvait proposer sur "Wild On The Run", alors que les sonorités sont variées, apportant ce petit supplément d’ambiance qui étoffe un titre en lui donnant un peu de chaleur et de personnalité (l’orgue sur "Do You Ever Think Of Me" ou "Stranded"). Comme la section rythmique assure et que Mario Percudani dégaine quelques belles salves ("I Won’t Surrender", "State Of Love"), l’ensemble passe sans peine et laisse une impression un peu plus aboutie que les 2 précédents albums.

Sans déboucher sur une œuvre incontournable, il semblerait que l’idée de Serafino Perugino (patron de Frontiers) consistant à faire reprendre à sa protégée, des titres d’artistes tels que Aviator, Regatta, 21 Guns, Unruly Child, Boulevard ou Mark Free, soit positive. En supprimant ses insupportables cris de diva, et en s’appuyant sur des compositions un peu plus musclées, Issa devrait finir par nous sortir un album qui tienne enfin la route, surtout si elle reste entourée par la même équipe. Rendez-vous pour le quatrième album ?
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Can't Stop - 4:13
02. Power Over Me - 4:43
03. Wherever You Run - 4:45
04. Just A Wish - 4:58
05. If You Ever Fall - 5:11
06. Do You Ever Think Of Me - 5:20
07. Dream On - 4:43
08. Stranded - 5:53
09. Heat Of The Night - 3:36
10. I Won't Surrender - 4:42
11. State Of Love - 4:34
12. These Eyes - 4:34

FORMATION:
Alessandro Del Vecchio: Claviers
Alessandro Mori: Batterie
Anna Portaluppi: Basse
Isabell "Issa" Oversveen: Chant
Mario Percudani : Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ISSA : NOUVELLE EXTRAIT DU PROCHAIN ALBUM
 
AUTRES CHRONIQUES
DIENAMIC: Surfing The Apocalypse (2012)
THRASH -
THE DAEDALUS SPIRIT ORCHESTRA: Tabula Rasa (2012)
ROCK PROGRESSIF -
Album riche mais exigeant, “Tabula Rasa” est le témoin d’une certaine scène progressive plutôt élitiste dont on pourra saluer l’inventivité.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ISSA
ISSA_Lights-Of-Japan
Lights Of Japan (2023)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
ISSA_Queen-Of-The-Broken-Hearts
Queen Of The Broken Hearts (2021)
3/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
ISSA_Run-With-The-Pack
Run With The Pack (2018)
2/5
2/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
ISSA_Crossfire
Crossfire (2015)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
ISSA_The-Storm
The Storm (2011)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024