BLUE OYSTER CULT

(ETATS UNIS)

GHOST STORIES

(2024)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant grave, Compilation, Dissonant, Epique, Intimiste, Mélancolique, Old School, Psychédélique, Reprises, Technique
"Blue Öyster Cult nous livre avec "Ghost Stories" son testament, un recueil de douze chansons couvrant une période entre 1978 et 2016, parfaite porte d'entrée pour redécouvrir un groupe pas comme les autres qui a marqué le monde de la musique."
ADRIANSTORK (21.05.2024)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s) (1) Biographie + (3) storie(s)
Après 18 ans de silence discographique, Blue Öyster Cult avait effectué son grand retour en 2020 avec "The Symbol Remains". L'attente avait été longue et même si cet opus n'atteignait pas les hauteurs de "Secret Treaties", "Spectres" ou encore "Imaginos", le groupe dominé par son aigle à deux têtes Buck Dharma/Eric Bloom avait encore des frissons à revendre notamment avec le remuant 'That Was Me' ou l'épique 'The Alchemist'. Quatre ans plus tard, le groupe de Long Island officialisait la sortie de son ultime production studio, "Ghost Stories". Celle-ci ne s'inscrit pas tout à fait dans la lignée de son prédécesseur comme nous allons le voir.

La pochette de ce présent album renoue avec les thèmes du fantastique et de l'occultisme chers au groupe, rappelant l'artwork de "Spectres", "Fire Of Unknow Origin" ou encore "Heaven Forbid". Son célèbre symbole, la croix de Kronos, est d'ailleurs directement intégré à juste titre dans cette scénographie fantomatique. Le titre de cet opus n'est pourtant pas une simple coquetterie. "Ghost Stories" se présente comme un recueil de douze chansons inédites écartées au moment de séances d'enregistrement entre 1978 et 1983 (à l'exception d"If I Fell', enregistré en 2016). Alors que certains membres avaient quitté depuis longtemps la maison mère (les frères Bouchard) ou étaient partis sous d'autres cieux (Allen Lanier est décédé en 2013), cet album a tout d'une sonate de spectres puisqu'elle réunit le line-up classique comme l'avait réussi en son temps "Imaginos".

En guise d'hors d’œuvre, Blue Öyster Cult nous propose trois reprises : 'Kick Out The Jam', le brûlot de MC5, est revisité plus clair et plus lisible (voire plus jouissif) que l'original ; 'We Gotta Go Out Of This Place' de The Animals, tire également son épingle du jeu, magnifié par la voix magnétique d'Eric Bloom. En revanche, 'If I Fell' des Beatles, le morceau le plus récent de l'album, laisse penser que le groupe a simplement voulu au choix s'amuser voire a cruellement mis en avant un manque d'inspiration flagrant. C'est la seule véritable fausse note de ce qui se présente comme un bon résumé discographique du groupe et aurait pu faire l'objet d'un véritable album à la suite de 'Mirrors'.

Les fans et les fins gourmets seront ainsi transportés au plus profond dans la coquille de l'huître. Car des perles sont facilement à portée d'oreille. 'Late Night Street Fight', placé en éclaireur, ou encore 'So Supernatural' font renaître cette ambiance nocturne poisseuse qui rappelle 'The Revenge Of Vera Gemini' ou 'Career Or Evil'. 'Shot In The Dark' se fait plus insaisissable, démarrant sur une déclamation d'Eric Bloom pour retrouver la sueur hard rock des 70's, tout comme 'Money Machine'. 'Soul Jive' est un funk heavy assez réussi et met en valeur l'esprit aventureux du groupe. À ce titre, nous pourrions nous étonner de l'apparition tardive de 'Don't Come Running To Me', qui aurait pu devenir un tube à la suite de 'Burning For You'. La guitare de Buck Dharma génère toujours de foudroyants éclairs (sur la ballade 'The Only Thing'), les claviers d'Allen Lanier illuminent les compositions de feux follets. L'enchaînement derrière le micro est toujours harmonieux, à tel point que l'on pourrait parfois confondre les vocalistes.

Ainsi s'achève la course haletante d'un des géants du hard rock vieux de 52 ans. Blue Öyster Cult nous offre un voyage dans une machine à remonter le temps en nous proposant d'écouter des morceaux fantômes enregistrés entre 1978 et 2016. Si une reprise s'avère assez dispensable, le reste devrait donner aux fans ou aux mélomanes l'envie de prolonger leur voyage en (re)découvrant les différentes incarnations d'un groupe pas comme les autres, qui a exploré différents styles, tâtonné dans plusieurs directions sans jamais pour autant avoir renié son identité. Nous verserons toutefois une petite larme car il n'y aura plus jamais de nouvel album studio de Blue Öyster Cult...
- Site officiel

Le saviez vous ?

Impliqués à la production du précédent opus, Steve Schenck et Richie Castellano (également membre du groupe) ont redonné une nouvelle couleur à ces bandes enregistrées naguère en analogique.

La pochette arrière montre d'ailleurs - non sans humour - ces fameuses bandes qui prenaient la poussière avant d’être remises sur le devant de la scène suite à une truculente séance de spiritisme.

LISTE DES PISTES:
01. Late Night Street Fight
02. Cherry
03. So Supernatural
04. We Gotta Get Out of This Place
05. Soul Jive
06. Gun
07. Shot in the Dark
08. The Only Thing
09. Kick Out the Jams
10. Money Machine
11. Don't Come Running To Me
12. If I Fell

FORMATION:
Albert Bouchard: Chant / Batterie
Allen Lanier: Guitares / Claviers
Donald (Buck Dharma) Roeser: Guitares
Eric Bloom: Chant / Guitares / Claviers
Joe Bouchard: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BLUE OYSTER CULT : NOUVEL EXTRAIT DU DERNIER ALBUM
 
AUTRES CHRONIQUES
JUNON: Dragging Bodies To The Fall (2024)
HARDCORE - "Dragging Bodies To The Fall" érige un bloc indivisible, peinture d’une (in)humanité rongée par des pulsions mortifères.
VERSO: Eclats (2024)
METAL ALTERNATIF - Avec "Eclats", Verso propose d'entrer dans un univers énigmatique, où la fusion audacieuse du black metal, du metal symphonique et de la pop donne naissance à un voyage musical intense et émotionnel.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLUE OYSTER CULT
BLUE-OYSTER-CULT_The-Symbol-Remains
The Symbol Remains (2020)
5/5
4.6/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
BLUE-OYSTER-CULT_A-Long-Day-s-Night
A Long Day's Night (2002)
5/5
3.5/5
SANCTUARY / HARD ROCK MELODIQUE
BLUE-OYSTER-CULT_The-Curse-Of-The-Hidden-Mirr
The Curse Of The Hidden Mirror (2001)
4/5
4/5
SANCTUARY / HARD ROCK
BLUE-OYSTER-CULT_Heaven-Forbid
Heaven Forbid (1998)
5/5
4.8/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
BLUE-OYSTER-CULT_Imaginos
Imaginos (1988)
5/5
4.2/5
SONY BMG / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024