.
.

ISON

(SUÈDE)

AURORA

(2021)
LABEL:

AVANTGARDE MUSIC

GENRE:

POST ROCK

TAGS:
Chant féminin, Mélancolique, Planant
"Ison a fait appel à huit chanteuses pour capter cet "Aurora", voyage envoûtant d'une tendre mélancolie au sein d'un post rock éthéré."
CHILDERIC THOR (05.02.2024)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Au départ, Ison est le fruit de la rencontre entre Daniel Änghede, guitariste de Crippled Black Phoenix, et Heike Langhans, alors chanteuse du groupe de gothic doom death Draconian, collaboration couronnée en 2019 par le superbe "Inner-Space" qui alliait doom éthéré et post rock stellaire. Alors que ce premier album lui devait une bonne part de sa réussite et de son pouvoir d’envoûtement, la Sud-africaine décide contre toute attente de quitter le projet peu après, le condamnant à un avenir incertain.

La remplacer n’était pas une mince affaire puisque Ison se confondait totalement avec son spectre vocal vaporeux d’une grande puissance dramatique. Daniel aurait pu se satisfaire d’une seule recrue pour occuper la place laissée vacante - après tout, les belles voix ne manquent pas, inconnues ou déjà bien établies. Au contraire, il a eu l’excellente idée pour le successeur de "Inner-Space" de faire appel à huit chanteuses différentes pour autant de morceaux. Que Sylvaine, Carline van Roos (Lethian Dreams, Aythis) ou Gogo Melone (Aeonian Sorrow) aient accepté l’invitation n’étonne pas. La présence de Tara VanFlower du groupe de darkwave Lycia ou de circle&wind, au registre plus pop, était en revanche moins évidente.

Nous aurions pu craindre cependant que cette bonne idée sur le papier grève la cohésion de ce deuxième album, le transformant en une mosaïque vocale un peu trop éclatée. Il n’en est finalement rien car, pour être différentes les unes des autres, toutes ces chanteuses évoluent dans un style relativement proche. Leurs voix nouent surtout une proximité indéniable avec celle de Heike Langhans dont elles partagent la consistance spectrale. Il suffit d’écouter l’inaugural ‘Jupiter’ qui accueille Vila derrière le micro pour (presque) croire que la démissionnaire est en vérité toujours là.

"Aurora" creuse le même sillon que son devancier, moins spatial peut-être, tout aussi beau et hypnotique sans aucun doute, d’autant plus que la signature de Daniel Änghede demeure aisément identifiable (‘Celestial’). Pour autant, il serait faux de prétendre que chaque chanteuse n’apporte pas sa patte à l’édifice qui se nourrit en vérité de la personnalité de chacune d'entre elles. Cammie Gilbert de Oceans Of Slumber imprime un pouls très nettement électronique à ‘Waves’, Lisa Cuthbert drape ‘Aurora’ d’un suaire intimiste et atmosphérique, tandis que circle&wind couve ‘Penumbra’ d’une fragilité bucolique.

S’il serait fastidieux de décrire la performance de chacune des invitées, au demeurant toutes dignes d’éloges, il importe toutefois de souligner la beauté de certaines compositions au premier rang desquelles se hisse ‘Meridian’ hanté par une Sylvaine plus tragique et envoûtante que jamais. Comment ne pas être bouleversé lorsqu’elle prononce ses dernières paroles comme un ultime râle avant la mort… On tient certainement là la pièce la plus magistrale enfantée par Ison avec ‘Inner-Space’ du disque précédent. Les déjà cités ‘Penumbra’ ou ‘Waves', bien qu’un cran en-dessous, se détachent également d’un ensemble dont on regrettera seulement qu’il s’éternise au bout de ses 70 minutes, sans pour heureusement trop s’égarer ni se perdre dans l’espace.

S’éloignant du cosmic drone des débuts, "Aurora" affirme un post rock plus intimiste, plus terreux peut-être, moins tripant que "Inner-Space", mais tout aussi ensorcelant. Des huit chanteuses, c’est étonnamment Lisa Cuthbert (nous lui aurions préféré Sylvaine) qui poursuivra le voyage avec le Suédois avec lequel elle enregistrera seule (ou presque) "Stars & Embers"...
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
DRACONIAN, CRIPPLED BLACK PHOENIX

LISTE DES PISTES:
01. Jupiter - 09:24
02. Waves - 09:10
03. Aurora - 08:25
04. Meridian - 11:58
05. Celestial - 8:36
06. Retrograde - 07:58
07. Penumbra - 06:54
08. Aquarian - 07:45

FORMATION:
Daniel Änghede: Guitares / Claviers
Cammie Gilbert: Chant / Invité
Carline Van Roos: Chant / Invité
Circle&wind: Chant / Invité
Gogo Melone: Chant / Invité
Lisa Cuthbert: Chant / Invité
Sylvaine: Chant / Invité
Tara Vanflower: Chant / Invité
Vila: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le nouveau clip de Verso"
AUTRES CHRONIQUES
IHSAHN: Ihsahn (2024)
METAL PROGRESSIF - Ihsahn revient en force avec l’album le plus ambitieux de sa carrière et démontre une fois de plus toute l’étendue de son talent.
THE PINEAPPLE THIEF: It Leads To This (2024)
ROCK PROGRESSIF - Si "It Leads To This" est une belle expérience pour découvrir Pineapple Thief, les familiers du groupe risquent de rester sur leur faim.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ISON
ISON_Stars--Embers
Stars & Embers (2023)
3/5
-/5
AVANTGARDE MUSIC / POST ROCK
ISON_Inner-space
Inner-space (2019)
4/5
-/5
AVANTGARDE MUSIC / DOOM
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024