AUTUMN'S CHILD

(SUÈDE)

TELLUS TIMELINE

(2024)
LABEL:

PRIDE & JOY MUSIC

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

/ ROCK
TAGS:
FM, Old School
"Autumn's Child propose "Tellus Timeline", album multi-genres dans lequel le rock des 70's fait son apparition."
LYNOTT (24.01.2024)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Fidèle au rendez-vous qu’il nous fixe en chaque début d’année depuis 2020, Mikael Erlandsson revient nous voir avec un nouvel opus d’Autumn’s Child, descendant d’un Last Autum’s Dream désormais retraité. Le compositeur suédois multi-instrumentaliste à la voix si reconnaissable a choisi le nom de son nouvel album en hommage à Tellus, la déesse-mère de la mythologie romaine (Gaïa chez les Grecs). "Tellus Timeline" est la cinquième livraison du combo.

Plus AOR que hard rock mélodique, le groupe scandinave a su attirer dans son sillage les adeptes de son auguste prédécesseur en jouant la carte du mimétisme et proposant de facto des compositions légères aux mélodies faciles plutôt ancrées dans les 80’s. Les productions d’Autumn’s Child sont ainsi réservées aux auditeurs ne craignant ni les ambiances musicales apaisantes, ni les aspects parfois quelque peu désuets des mélodies proposées. Cependant, la formation se sent parfois pousser des ailes métalliques et sort un tantinet de ses sentiers battus. Son AOR verse alors dans un hard rock mélodique plus dynamique. A l’instar de sa précédente œuvre, ce sont les trois premiers morceaux qui attestent de cette dérive bienvenue. On y note quelques effluves de Ten dans 'Gates Of Paradise' et celles 80’s d’un Abba sous ultra-caféine dans 'Here Comes the Night'.

Pour le reste, même si quelques titres hard mélo correctement galbés s’intercalent de-ci de-là (le fort gouleyant 'Never Surrender' malgré ses claviers d’un autre âge), nous voyageons avec insistance vers des contrées rock sépia. 'Around The World In A Day' convoque les Beatles et Electric Light Orchestra, 'Come Get It' renvoie aux intentions du célèbre 'Love Is All' (Roger Glover/Butterfly Ball), 'Juliet' affolera les mordus de l’AOR des 80’s et 'I Belong To You' semble extrait d’un album des quatre de Liverpool. Mikael Erlandsson est parfaitement en droit d’apprécier, comme il l’avouait récemment, les compositions 70’s de Sweet et de Slade, mais teinter fortement en 2024 un opus d’Autumn’s Child de couleurs musicales d’antan, alors que son groupe est déjà fustigé par les hardos pour son énergie anémique, est particulièrement risqué.

Aussi il y a fort à parier qu’hormis les aficionados, le peuple hard rock tournera le dos à ce "Tellus Timeline". Quant aux rockers amoureux des 70’s, dont beaucoup ignorent vraisemblablement l’existence de ce groupe tout au plus confidentiel, il est peu probable qu’ils aient vent de sa sortie. Il est ainsi dommage qu’Autumn’s Child n’insiste pas plus sur ce qu’il sait bien faire quand les vents tempétueux le poussent dans le dos, afin de nous sortir un véritable album de hard rock mélodique, ce dans sa complétude.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
LAST AUTUMN'S DREAM

LISTE DES PISTES:
01. A Strike Of Lightning
02. Gates Of Paradise
03. Here Comes The Night 4. We Are Young
05. Around The World In A Day
06. On The Top Of The World
07. This Is Goodbye
08. Juliet
09. Come And Get It!
10. Never Surrender
11. I Belong To You

FORMATION:
Claes Andreasson: Claviers
Mikael Erlandsson: Chant / Guitares / Claviers
Pontus Akesson: Guitares
Robban Bäck: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
AUTUMN'S CHILD : NOUVEL ALBUM EN JANVIER
 

"Découvrez le nouveau clip de Near Death Experience !"
AUTRES CHRONIQUES
UNPROCESSED: .​.​.​and Everything In Between (2023)
METAL PROGRESSIF - "... And Everything In Between" d’Unprocessed est une aventure musicale dans laquelle on ne sait jamais vraiment à quoi s'attendre explorant toutes sortes de directions sans se soucier des étiquettes de genre.
RICK SPRINGFIELD: Automatic (2023)
POP - En faisant preuve d’un jeunisme sans intérêt, Rick Springfield trahit ses fans autant que lui-même avec cet "Automatic" à la pop trop facilement digérée, sans profondeur ni accroche.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AUTUMN'S CHILD
AUTUMN-S-CHILD_Starflower
Starflower (2022)
4/5
2/5
PRIDE & JOY MUSIC / A.O.R.
AUTUMN-S-CHILD_Zenith
Zenith (2022)
4/5
-/5
PRIDE & JOY MUSIC / A.O.R.
AUTUMN-S-CHILD_Angel-s-Gate
Angel's Gate (2021)
3/5
-/5
AOR HEAVEN / A.O.R.
AUTUMN-S-CHILD_Autumn-s-Child
Autumn's Child (2020)
3/5
2/5
AOR HEAVEN / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024