JUDAS PRIEST

(ROYAUME UNI)

INVINCIBLE SHIELD

(2024)
LABEL:

SONY MUSIC

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, Chant éraillé, Epique, Old School, Technique
"Judas Priest n'est toujours pas décidé à rendre les armes. Il signe avec "Invincible Shield" une nouvelle bombe taillée dans le meilleur d'un heavy metal tranchant."
NOISE (11.03.2024)  
4/5
(2) Avis (1) commentaire(s) (1) Biographie + (3) storie(s)
Avec "Firepower", Judas Priest avait épaté la planète métallique. Signer un disque d’une telle qualité, véritable synthèse de son art après autant d’années de carrière était un exploit. Le disque n’avait qu’un défaut pour le groupe, arriver à lui donner une suite digne de ce nom. Il aura fallu être patient mais cette suite est là et se nomme "Invincible Shield". Depuis "Firepower", rien n’a changé dans le groupe : malgré la maladie, Glenn Tipton est présent et on retrouve Andy Sneap aux manettes.

Si "Firepower" balançait quelques bombes heavy, "Invincible Shield" est dans la même lignée, en appuyant encore sur l’accélérateur. ‘Panic Attack’ et ‘The Serpent And The King’ prennent à la gorge avec un rythme intense en forme de claque heavy incisive. Rob Halford monte très haut dans les aigus avec facilité, les refrains sont simples et les soli scotchent par leur vitesse d’exécution. La leçon heavy se poursuit avec ‘Invincible Shield’ et ‘Sons Of Thunder’, tout aussi percutantes et donnant le tournis. ‘As God Is My Witness’ achève en beauté avec un aspect speed metal d’une intensité digne de l’époque "Painkiller".

Mais "Invicinble Shield" n’est pas que purement speed. Il propose des titres proches du son des années 80. ‘Devil In Disguise’, ‘Gates Of Hell’ et ‘Trial By Fire’ sont plus posées avec un bon rythme faisant taper du pied. Rob est également moins dans les aigus et les refrains plus travaillés sont accrocheurs. Les soli gardent la même virtuosité avec un bon sens mélodique. Plus mélodique encore ‘Crown Of Horns’ est plaisante avec de nouveau un excellent refrain et un Rob en mode plus mélancolique plein de feeling. ‘Giants In The Sky’  sort du lot avec un bon côté heavy 70’s, avec un break aérien de toute beauté, le tout porté par un Rob en mode conteur théâtral.

"Invicinble Shield" est une nouvelle réussite. Judas Priest réussit à donner une suite digne de "Firepower" avec une force heavy impressionnante. La légende britannique garde une forme olympique et force le respect par sa vitalité intacte.

Il est à signaler qu’il existe une version de luxe de l’album avec trois titres bonus de bonne facture, notamment ‘The Lodger’, plus sombre et épique, pas loin de l’esprit de l’album "Nostradamus".
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Panic Attack
02. The Serpent And The King
03. Invincible Shield
04. Devil In Disguise
05. Gates Of Hell
06. Crown Of Horns
07. As God Is My Witness
08. Trial By Fire
09. Escape From Reality
10. Sons Of Thunder
11. Giants In The Sky
12. Fight Of Your Life (bonus Track)
13. Vicious Circle (bonus Track)
14. The Lodger (bonus Track)

FORMATION:
Andy Sneap: Guitares
Glenn Tipton: Guitares
Ian Hill: Basse
Richie Faulkner: Guitares
Rob Halford: Chant
Scott Travis: Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
CULTOSAURUS
11/03/2024
5
  0 0  
4/5
Les avis semblent assez unanimes, cet album est bon, voire très bon. Ça fait plaisir de voir le groupe à ce niveau après tant d'années. Bravo en particulier à Rob, sa voix semble ne pas connaître le poids des années, et à Faulkner, qui confirme qu'il est un grand guitariste mais surtout un grand compositeur.
MUSTIS 666
11/03/2024
6
  0 0  
5/5
La chronique est élogieuse mais en deçà à mon sens de la qualité de cet album qui crée le buzz depuis sa sortie. Sincèrement qui est capable de sortir un album d'un telle volée après 50 ans de carrière ? Sabbath, Maiden, Metallica, Saxon et j'en passe ? Non Je ne parle pas de Kiss et de Motorhead dont les derniers albums sont ratés, groupes que j'aime beaucoup !

Pour en revenir à Judas, après du heavy typique à la Freewheel Burning, l'album prend un virage plus mélodique qui m'a rappelé Point of Entry, certains titres de Screaming et même Turbo. Rob Halford a une voix démoniaque sur cet album - arrivera t'il à passer le cap du live sur certains titres comme Panic attack ou The Serpent and the King?

Quant aux riffs et soli très travaillés, ils sont très bien pensés.
Plus l'album avance et plus l'impression d'écouter un disque qui fera date, me taraude.
Ce ne sont pas les 3 bonus tracks (concept dont je n'ai jamais été grand fan) qui me contrediront avec l'excellentissime The Lodger.
Si l'on y ajoute une section rythmique de feu, une très belle et conquérante pochette et une production parfaite pour Judas, on, se dit que le Heavy Metal n'a pas son dernier mot

Certes on n'est pas au niveau des albums mythiques de années 70/80 et même Painkiller mais dieu que celà fait du bien !!!
The Priest is Back

Pochette 9/10
Production 8/10
Note réelle (qui peut évoluer avec le temps) 9/10

Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
KINGEDDIE
09/03/2024
 
215
0
Je pourrais dire tout le bien que je pense de ce magnifique opus de la bande à Halford mais ce serait sans doute en dessous de la réalité, je voudrais juste affirmer que s'il existe des "Metal Gods" quelque part dans ce monde, c'est Judas Priest, sans conteste... voilà c'est tout,le reste n'est que littérature...
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (8 avis)
STAFF:
4/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
JUDAS PRIEST : UNE VIDEO POUR "INVINCIBLE SHIELD"
DERNIER ARTICLE
JUDAS PRIEST + DISCONNECTED - ZENITH DE PARIS - 27 JANVIER 2019
Du Heavy Pur et Dur !
DERNIERE INTERVIEW
METALDAYS FESTIVAL (16 AVRIL 2018)
Comme tous les ans, le festival Metaldays accueille plus d'une centaine de groupes en Slovénie ! Rencontre avec les organisateurs d'un festival bientôt incontournable.
 
AUTRES CHRONIQUES
LIONHEART (UK): The Grace Of A Dragonfly (2024)
A.O.R. - Bel album d'AOR de la part des Anglais de Lionheart "The Grace Of A Dragonfly" devrait plaire aux fans de Phenomena et de Praying Mantis.
ROBBY KRIEGER: Robby Krieger And The Soul Savages (2024)
ROCK - Avec son soft jazz d’ambiance sans surprise et sans réelle direction musicale, "Robby Krieger & The Soul Savages" est une relative déception, pondérée uniquement par le talent des musiciens.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JUDAS PRIEST
JUDAS-PRIEST_Firepower
Firepower (2018)
5/5
4.7/5
COLUMBIA / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Redeemer-Of-Souls
Redeemer Of Souls (2014)
4/5
3/5
COLUMBIA / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Nostradamus
Nostradamus (2008)
4/5
4.2/5
SONY BMG / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Angel-Of-Retribution
Angel Of Retribution (2004)
3/5
3/5
SONY BMG / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Demolition
Demolition (2001)
2/5
2/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024