VANDENBERG

(HOLLANDE)

SIN

(2023)
LABEL:

MASCOT LABEL GROUP

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Bluesy, Chant éraillé, FM, Guitar-Hero, Old School
"Recueil de titres mélodiques et velus, "Sin" voit Vandenberg remettre au goût du jour le meilleur du hard rock bluesy des années 80."
LOLOCELTIC (16.11.2023)  
4/5
(0) Avis (1) commentaire(s) (1) Biographie + (1) storie(s)
Avec "2020", Vandenberg avait réussi un retour mettant un terme à 35 ans de silence. Après un changement de chanteur, Ronnie Romero ayant cédé sa place à Mats Leven (Yngwie Malmsteen, Treat, Therion…) en 2021, le combo hollandais est de retour avec un "Sin" dont la pochette a été réalisée par Adrian Vandenberg lui-même, et qui rappelle curieusement celle de "Heading For A Storm" (1983) avec ses requins. Produit par Bob Marlette (Alice Cooper, Lynyrd Skynyrd, Airbourne, Black Stone Cherry…), ce nouvel opus semble équipé pour enfoncer le clou planté par son prédécesseur.

En effet, s’il y a deux choses qui sautent aux oreilles dès ‘Thunder And Lightning’ qui ouvre les hostilités, ce sont la production ample et puissante et le chant d’un Mats Leven qui évoque furieusement celui d’un certain David Coverdale. Chaude, rocailleuse et virile, l’interprétation du Suédois colle parfaitement au hard rock à la fois bluesy et mélodique qui nous renvoie directement aux heures dorées du Whitesnake de la fin des années 80. Il est vrai que le leader de Vandenberg était la principale tête pensante d’un "Slip Of The Tongue" qu’il avait composé en grande partie, ce qui lui confère une incontestable légitimité à œuvrer dans ce genre. Mais avec son nouveau frontman, il semble avoir trouvé la perle rare pour se remémorer aux fans du Serpent Blanc.

Alors évidement, il sera aisé de se lancer dans un petit jeu des comparaisons entre la plupart des titres de ce "Sin" et de nombreux morceaux de la discographie fournie de Whitesnake, mais ceci aura bien moins d’intérêt que de profiter de cette rafale de pièces irrésistibles et variées qui réussissent aussi bien à replonger les amateurs dans les années fastes du hard rock des années MTV qu’à dépoussiérer ce genre en le dotant d’atours dignes de l’époque actuelle. Au-delà de l’ombre prégnante de la créature de David Coverdale qui trouve son paroxysme sur un ‘Hit The Ground Running’ dont le riff est clairement inspiré par celui de ‘Bad Boys’ ("1987"), nous noterons également celle du Dio de "The Last In Line" sur le majestueux et envoûtant titre éponyme. Quant à la ballade mid-tempo et mélancolique ‘Baby You’ve Changed’, elle se révèle être la digne héritière de ‘Is This Love’ et ‘The Deeper The Love’.

Le résultat final est un véritable régal pour les adeptes de cet alliage aussi accrocheur que rutilant, et autant mélodique que velu. Les obsédés de l’originalité passeront leur chemin. Les autres se délecteront de ce retour quelques décennies en arrière mais qui ne sent jamais la naphtaline. Avec un leader au sommet de son art, dans le domaine de la composition comme dans celui des soli lumineux, une section rythmique sans faille et un chanteur qui semble avoir trouvé l’écrin qu’il méritait, "Sin" offre un véritable recueil de titres imparables et addictifs à ne manquer sous aucun prétexte.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Thunder And Lightning - 4:20
02. House On Fire - 3:52
03. Sin - 6:56
04. Light It Up - 3:35
05. Walking On Water - 5:09
06. Burning Skies - 3:34
07. Hit The Ground Running - 3:41
08. Baby You’ve Changed - 4:05
09. Out Of The Shadows - 5:37

FORMATION:
Adrian Vandenberg: Chant / Guitares / Basse
Koen Herfst: Batterie
Mats Levén: Chant
Randy Van Der Elsen: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
KINGEDDIE
20/11/2023
 
208
1
J'avais tout un stock de remarques plus ou moins intéressantes mais au final j'aime bien cet album de Vandenberg avec toutefois 3 (petits) bémols :
- la durée de la galette, 9 morceaux c'est un peu court
-la voix quasi clonée de Coverdale qui donne l'impression qu'on écoute un nouvel album du serpent blanc ( c'est à s'y méprendre !) Si Coverdale cherche une seconde voix, elle est là..
- enfin la pochette particulièrement laide, qui à mon sens ne véhicule aucune image ou métaphore et qui aurait sa chance au concours des artworks les plus vilains
À part ça, ça fleure bon le hard-blues des 80's et notre hollandais de gratteux est en forme, tout en délicatesse et sobriété...il tient bien la route le bouzin...
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
VANDENBERG : NOUVELLE VIDEO
 
AUTRES CHRONIQUES
UNITOPIA: Seven Chambers (2023)
ROCK PROGRESSIF - Retour réussi pour Unitopia avec "Seven Chambers" au rock progressif luxuriant et mélodique… Mais réservant aussi quelques surprises.
ZHORHANN: Ainsi Parlait Hominina (2023)
ROCK PROGRESSIF - Zhorhann avec "Ainsi Parlait Hominina" offre un disque d'une liberté absolue, croisement de multiples genres : jazz, math rock, grunge, metal. Un chef-d’œuvre expérimental et progressif.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT VANDENBERG
VANDENBERG_
2020 (2020)
5/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024