ARTISTE:

OZZY OSBOURNE

(ROYAUME UNI)
TITRE:

PATIENT NUMBER 9

(2022)
LABEL:

EPIC

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Epique, Old School
"Ozzy Osbourne offre un monument musical aussi torturé qu’hypnotisant avec ce "Patient Number 9" à la noirceur envoûtante."
LOLOCELTIC (15.09.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (4) commentaire(s)

Depuis le début de sa carrière, Ozzy Osbourne n’a jamais laissé indifférent. Pionnier du heavy metal au sein de Black Sabbath, légendaire pour sa consommation excessive de substances illicites ayant entraîné de nombreuses anecdotes gravées dans l’histoire du rock, ennemi des ligues de défense des animaux et particulièrement des chauves-souris, le madman ne fait jamais dans la demi-mesure. Pourtant, depuis quelques années, sa lutte contre la maladie de Parkinson en a fait un personnage attachant pour ceux qui haïssaient sa culture de l’excès. Le succès de "Ordinary Man" en était une nouvelle preuve tant il était évident qu’il dépassait le seul cadre artistique. Mais alors que nous étions nombreux à penser que cet opus serait le dernier du prince des ténèbres, voici qu’il revient avec un "Patient Number 9" qui va renforcer sa légende.

Voir le bonhomme autant assurer malgré sa maladie est étonnant, au point que Zakk Wylde, pourtant proche du chanteur, a lui-même été surpris de constater à quel point Ozzy Osbourne retrouvait toutes ses capacités dès qu’il s’agissait d’interpréter ses nouveaux titres. Et puisque nous citons le guitariste barbu, nous noterons également la liste des participants à cet opus. Celle-ci ferait pâlir de jalousie certains de ses confrères qui se contenteraient largement de la moitié des pointures qui viennent épauler le parrain du heavy metal. Et parmi ces étoiles, les plus marquantes sont celles frappées par le sceau des retrouvailles, à commencer par Tony Iommi qui n’avait jusqu’à maintenant jamais joué avec Ozzy dans le cadre de sa carrière solo. Il est d’ailleurs bluffant de constater à quel point la magie opère toujours entre les deux hommes sur un monumental ‘No Escape From Now’ à la noire lourdeur sabbathienne. Riff plombé, mélancolie oppressante et accélération finale redoutable font de ce titre un des sommets de cet album qui n’en manque pas.

En effet, il n'est pas possible de se réfugier derrière la guest-list de "Patient Number 9" pour justifier le succès qu’il ne manquera pas de recevoir. Les morceaux s’enchaînent comme autant de bombes métalliques, souvent heavy, parfois plus légères, mais toujours d’une efficacité sans faille. Et à la qualité des titres vient s’ajouter leur variété. Bien sûr, l’ensemble se déplace dans une pénombre générale que viennent parfois déchirer les cris d’un artiste toujours aussi troublé, ainsi que les lumineux soli des différents guitaristes, mais à aucun moment le moindre sentiment d’ennui ne peut laisser apparaitre le bout de son nez crochu. Devant l’impossibilité de citer chaque pièce de ce sombre monument, nous retiendrons néanmoins le morceau éponyme qui ouvre les hostilités dans une ambiance tourmentée et malsaine, totalement habitée par le chant du maître des lieux et par un solo donnant vie aux démons qui hantent le madman depuis des décennies.

Si l’on excepte l’OVNI que représente un ‘Darkside Blues’ clôturant l’ensemble sur moins de deux minutes d’un blues à la fois sudiste et spectral, ce sont bien douze diamants noirs qui s’offrent à vos oreilles envoûtées et distillent un peu plus leur poison addictif après chaque écoute. Au point qu’après plus d’une heure d’un séjour dans cet environnement aussi torturé qu’hypnotisant, vous finirez convaincus qu’Ozzy Osbourne dit bien la vérité lorsqu’il annonce qu’il est immortel sur le titre du même nom (‘Immortal’) dont l’énergie et l’efficacité font plaisir à entendre. A 73 ans et rongé par la maladie, le prince des ténèbres semble effectivement profiter des bienfaits d’une magie noire dont nous espérons voir les effets se prolonger encore longtemps si c’est pour continuer à nous offrir des albums de cet acabit.


Plus d'information sur http://www.ozzy.com/





LISTE DES PISTES:
01. Patient Number 9 (feat. Jeff Beck) - 7:22
02. Immortal (feat. Mike Mccready) - 3:04
03. Parasite (feat. Zakk Wylde) - 4:05
04. No Escape From Now (feat. Tony Iommi) - 6:46
05. One Of Those Days (feat. Eric Clapton) - 4:40
06. A Thousand Shades (feat. Jeff Beck) - 4:26
07. Mr. Darkness (feat. Zakk Wylde) - 5:35
08. Nothing Feels Right (feat. Zakk Wylde) - 5:35
09. Evil Shuffle (feat. Zakk Wylde) - 4:10
10. Degradation Rules (feat. Tony Iommi) - 4:10
11. Dead And Gone - 4:32
12. God Only Knows - 5:00
13. Darkside Blues - 1:50

FORMATION:
Andrew Watt: Guitares / Claviers
Chad Smith: Batterie
Josh Homme: Guitares
Ozzy Osbourne: Chant / Harmonica
Robert Trujillo: Basse
Chris Chaney: Basse / Invité
Dave Navarro: Guitares / Invité
Duff McKagan: Basse / Invité
Eric Clapton: Guitares / Invité
Jeff Beck: Guitares / Invité
Mike McCready: Guitares / Invité
Taylor Hawkins: Batterie / Invité
Tony Iommi : Guitares / Invité
Zakk Wylde: Guitares / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(4) COMMENTAIRE(S)    
 
 
KINGEDDIE
16/10/2022
 
150
1
Pour faire court : pas de polémique sur les compos de cet album qui sont plutôt très bonnes ( avec des pointures pareilles c'était prévisible !) si on excepte les 3 dernières ( “Dead and Gone”, “God only knows” et l’incongru “Darsike Blues “) , pour ma part je préfère “No Escape From Now ” avec ses arpèges en intro et final et son accélération centrale avec une belle évolution du riff ( qui me rappelle”un peu ” Heaven and Hell !).. pour la voix d’Ozzy, cette "quasi"perfection peut dérouter même si on devine qu’il y a un gros boulot en studio pour obtenir ce résultat, ce qui fausse un peu la performance du Madman..
Mais pour les fans,il n’y a que le résultat qui compte et il faut bien reconnaître qu’il est plutôt réussi…
KINGEDDIE
20/09/2022
 
150
0
@loloceltic
Et ça donne quoi au niveau auditif ? Chro ou pas chro ?
LOLOCELTIC
17/09/2022
  0
Effectivement, ce n'est pas l'endroit pour ce sujet. Néanmoins, tu m'as donné envie d'y poser une oreille ;-)
KINGEDDIE
16/09/2022
 
150
0
Rien à voir avec Ozzy, le nouvel album de Dead City Ruins "Shockwave" est bien sorti mais je ne le vois pas dans les chroniques à venir.. normal ?ou bien oubli ? Je suis en train de l'écouter et ça envoie sévère....
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (3 avis)
STAFF:
3.7/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
OZZY OSBOURNE : Nouveau titre avec Zakk Wylde
 
AUTRES CHRONIQUES
FOZZY: Boombox (2022)
HARD ROCK - "Boombox" de Fozzy est un bel album de heavy efficace et mélodique.
SHINEDOWN: Planet Zero (2022)
METAL ALTERNATIF - Moins efficace que son précédent opus, "Planet Zero" ne décevra sans doute pas les fans de Shinedown mais n'est pas l'album référence que l'on pouvait attendre d'un groupe aussi talentueux.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OZZY OSBOURNE
OZZY-OSBOURNE_Ordinary-Man
Ordinary Man (2020)
4/5
2.7/5
EPIC / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Scream
Scream (2010)
4/5
3/5
SONY BMG / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Black-Rain
Black Rain (2007)
2/5
2.7/5
EPIC / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Live-At-Budokan
Live At Budokan (2002)
4/5
4/5
EPIC / HEAVY METAL
OZZY-OSBOURNE_Down-To-Earth
Down To Earth (2001)
3/5
2.3/5
EPIC / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022