PETER GABRIEL

(ROYAUME UNI)

I/O

(2023)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
"Il aura fallu attendre 21 ans pour que Peter Gabriel donne un successeur à "Up". "i/o" se hisse au côté des meilleurs albums de l’Archange."
CORTO1809 (01.12.2023)  
5/5
(3) Avis (3) commentaire(s) (1) Biographie + (2) storie(s)
Si certains artistes, comme Elton John par exemple, se vantent d’être capables d’écrire une chanson en 15 minutes, ce n’est assurément pas le cas de Peter Gabriel à qui il aura fallu vingt-et-un ans pour peaufiner certains titres de son nouvel album, "i/o". Durant ces vingt-et-une années qui séparent "Up" de "i/o", les fans de Peter Gabriel n’auront pas eu grand-chose à se mettre sous la dent : un album de reprises ("Scratch My Back"), un autre revisitant quelques titres en version orchestrale ("New Blood"), quelques live, des compilations, des participations sporadiques avec d’autres artistes et une poignée de singles, c’est peu sur une telle durée. Autant dire qu’après une telle attente, l’impatience est grande.

Quels sont les éléments qui caractérisent un album ? Les compositions, l’interprétation, les arrangements et la production, rien de plus. Côté compositions, Peter Gabriel renoue avec l’inspiration qui lui a soufflé des albums comme "IV (Security)" et "So". Revenant aux fondamentaux, il retrouve ce mélange de rock et de world music savamment dosé, de titres orchestraux côtoyant des morceaux épurés, de chansons optimistes et de thèmes mélancoliques. Les spectres de ‘Red Rain’, ‘Sledgehammer’ ou ‘The Rythm of Heat’ viennent tour à tour se rappeler à la mémoire de l’auditeur. Les mélodies sont à la fois ciselées et accrocheuses, souvent portées par une présence rythmique leur insufflant un grand dynamisme.

L’interprétation est irréprochable. Peter Gabriel sait toujours aussi bien jouer sur les nuances et les sentiments et le grain particulier et si agréable de sa voix reste inimitable. La vieille garde (David Rhodes, Tony Levin et Manu Katché) n’est plus à présenter. Et comme à son habitude, Peter Gabriel s’entoure d’une pléiade d’invités multipliant les possibilités d’orchestration : claviers et guitares acoustiques et électriques, percussions, saxophones, trompettes, violons et violoncelles, mandoline, ukulélé, un orchestre symphonique et deux chorales se chargent de diversifier les ambiances dans des arrangements auxquels le maître des lieux a visiblement apporté le plus grand soin. Le tout est nappé d’une production limpide qui permet d’apprécier le jeu de chaque instrument sans perdre une bouchée de l’ensemble, un vrai régal auditif !

Enfin, en perfectionniste, Peter Gabriel confie également son album aux mains de plusieurs ingénieurs du son pour le mixage (voir ci-dessous la rubrique "Le saviez-vous"). Grâce à tous ces éléments, le résultat est au niveau de l’attente : "i/o" se hisse à la hauteur des meilleures productions de Peter Gabriel.
- Site officiel

Le saviez vous ?

Les 12 titres de "i/o" sont soumis à deux mixages stéréo : le Bright-Side Mix, réalisé par Mark 'Spike' Stent, et le Dark-Side Mix, remodelé par Tchad Blake.

Les deux versions sont incluses dans un double CD et sont également disponibles séparément sous forme de doubles albums vinyles. Une troisième version - le In-Side Mix, en Dolby Atmos, réalisée par Hans-Martin Buff - est disponible en Blu-ray.

A ce propos Peter Gabriel dit : "J'aime beaucoup cette idée de mixage multiple, car pour la plupart des artistes, c'est le processus, et non le produit, qui est le plus important". Un point de vue peut-être inverse à celui de beaucoup d'auditeurs.

Peter Gabriel a dévoilé une nouvelle chanson à chaque pleine lune de l’année 2023, de ‘Panopticom’ paru le 06/01/2023 à ‘Live and Let Live’ sorti le 27/11/2023.

Les chansons abordent la vie et l'univers, notre lien avec le monde qui nous entoure, le passage du temps, la mortalité et le deuil, ainsi que des thèmes tels que l'injustice, la surveillance et les racines du terrorisme.

Chacune des 12 chansons de "i/o" a été confiée à un artiste de renommée mondiale pour créer une œuvre d'accompagnement, que ce soit de la peinture, de la photographie, de la sculpture ou même de la pâte à modeler.

Les artistes invités à oeuvrer sur le projet sont : Ai Weiwei, Nick Cave, Olafur Eliasson, Henry Hudson, Annette Messager, Antony Micallef, David Moreno, Cornelia Parker, Megan Rooney, Tim Shaw, David Spriggs et Barthélémy Toguo.

Les œuvres ont été projetées sur écran géant en fond de scène durant les concerts de l’i/o The Tour donnés à travers l’Europe en 2023.

LISTE DES PISTES:
01. Panopticom (05:13)
02. The Court (04:20)
03. Playing for Time (06:17)
04. i/o (03:52)
05. Four Kinds of Horses (06:47)
06. Road to Joy (05:21)
07. So Much (04:50)
08. Olive Tree (05:59)
09. Love Can Heal (05:59)
10. This Is Home (05:04)
11. And Still (07:44)
12. Live and Let Live (06:46)

FORMATION:
David Rhodes: Guitares / Choeurs
Manu Katché: Batterie
Peter Gabriel: Chant / Claviers / Choeurs / Percussions / Rythmique Programmée
Tony Levin: Basse
Angie Pollock: Invité / Synthétiseurs (9)
Brian Eno: Invité / Synthétiseurs / Cloches (1) / Percussions (2) / Ukulélé (6) / Rythmique Programmée (5,6,12)
Don E: Invité / Clavier Basse (6)
Evan Smith: Invité / Saxophone (8)
Ged Lynch: Invité / Percussions (8,9)
Hans-martin Buff: Invité / Synthétiseurs (6) / Rythmique Programmée (6)
Jennie Abrahamson: Invité / Choeurs (9)
Josh Shpak: Invité / Trompette (6,8)
Katie May: Invité / Guitare (1,4,9) / Synthétiseurs (4) / Percussions (2,4,10,12) / Rythmique Programmée (5)
Linnea Olsson: Invité / Violoncelle (9) / Choeurs (9)
Melanie Gabriel: Invité / Choeurs (5,7,9,12)
Oli Jacobs: Invité / Synthétiseurs (1,3,4,10) / Guitare (10) / Percussions (10) / Piano (5) / Rythmique Programmée (4,5)
Oli Middleton: Invité / Percussions (10)
Paolo Fresu: Invité / Trompette (12)
Richard Chappell: Invité / Rythmique Programmée (8,11,12)
Richard Evans: Invité / Flûte Irlandaise (4) / Mandoline (8)
Richard Russell: Invité / Percussions (5)
Rioghnach Connolly: Invité / Choeurs (1,9,10)
Ron Aslan: Invité / Synthétiseurs (6)
Steve Gadd: Invité / Boucles De Caisse Claire (12)
The New Blood Orchestra: Invité / Orchestre Symphonique (3,5,6,7,8,10,11,12)
The Orphei Drängar Choir: Invité / Choeurs (10)
The Soweto Gospel Choir: Invité / Choeurs (4,6,12)
Tom Cawley: Invité / Piano (3)
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
RICKEN-51
04/05/2024
90
  0 0  
3/5
Voilà un bien bel album et je l'aime beaucoup.

Sera-ce le dernier de ce monstre sacré qu'est Peter Gabriel ?

Si c'est le cas, ce sera une clôture de toute beauté.
C'est souvent intime, chaleureux, mélodique: tout simplement beau.
Parfois un peu plus rythmé.

La voix est bien présente, superbement placée, chaude, sans aucun excès ou bizarrerie.
Les instrumentistes font un job admirable, les arrangements sont riches, jamais surabondants.

Alors pourquoi seulement une note de 3 ?

Parce que 5 ne peut revenir qu'à The Lamb lies down on Broadway, Amarok et peut-être quelques autres rares bijoux.

Parce que 4, c'est pour PG3 par exemple ...

Je ne vais pas bouder mon plaisir à l'écoute de ce disque mais il est vrai que j'attends quelque chose en plus d'un album de Peter Gabriel: de l'originalité, de la surprise, un certain côté délirant.

Ici, rien de tout ça.

Alors oui, un bel album qu'un tas de compositeurs, auteurs, interprètes, rêveraient de créer.

Sans doute est-ce la maturité pour l'artiste, mais il me manque un peu de folie.

LONEWOLF1300
28/02/2024
312
  0 0  
5/5
Peter Gabriel... Voilà quelqu'un qu'on aborde avec respect voire déférence ! Artiste accompli, à mon sens un des plus charisma-tique (!) des soixante années qui viennent de passer, pas moins.

Un album sompteux, qui aura bénéficié de soins méticuleux vu le temps qu'il a mis à l'élaborer, et ce que l'écoute confirme immédiatement. Ceci étant, aucune déception, c'est une réussite. La haute valeur des productions de l'ex-leader de Genesis se maintient avec le temps qui passe, comme le fait un grand cru, c'est indéniable. Toujours aussi riche et soigné, le son est prenant dès les premières notes. Peter Gabriel conserve ses compagnons de route de longue date comme noyau dur de sa formation, ce qui est un gage de qualité indiscutable, avec la participation d'une grande quantité d'invités qui vont apporter leur touche personnelle et contribuer à ciseler cette oeuvre magnifique. Chaque instrument est remarquablement mis en valeur dans l'espace sonore, on entend bien que les techniciens ont transpiré. La batterie passe du sec au subtil, divers instruments peu habituels dans d'autres formations font ici leur apparition, comme Peter l'a toujours voulu. Le résultat est conforme à ce qu'on connait déjà de lui et de son gout pour la World Music.

On remarquera très vite les évocations, les remontées discrètes mais bien présentes d'une inspiration fine et subtile venant de ses oeuvres passées. Rassurez-vous, aucun auto-plagiat ni auto-citation ni mauvais acte de reprise. C'est juste comme un parfum léger qui se diffuse sur certains titres et ajoute comme une petite touche de nostalgie. Ce qui au passage me fait préférer la version "dark mix" à l'autre (bien que la différence entre les deux soit extrèmement ténue). Chaque titre possède sa personnalité propre, ce n'est pas un concept-album. Mais l'intérêt est dans la variété des rythmes et des climats, du syncopé avec "the Court" ou "Road to Joy" à la plus grande douceur de "So Much" ou "And Still". Ce qui unit tous les titres, c'est cette faculté à générer de l'émotion.

Peter est resté un chanteur incomparable doté d'une voix immédiatement identifiable, mâle et douce à la fois, avec un chant d'une justesse et d'une sensibilité remarquables, pouvant au passage être rugueux et sombre, et qui nous a prouvé maintes fois (notamment avec le Genesis de la période glorieuse) combien sa tessiture pouvait surprendre. La chaleur et la finesse de jeu de sa voix est un argument conséquent pour chacun de ses albums. Ici, elle s'impose dans chacun de ses titres, avec retenue et mesure.

Les textes, la plupart d'une grande beauté, sont "comme d'habitude" empreints d'une forte conscience des problèmes de la vie, de l'interaction entre les êtres, du monde qui nous entoure et de son devenir.

Album à se procurer d'urgence, à conserver soigneusement, et à écouter avec un volume un peu soutenu pour bien mettre en valeur les plages les plus douces.

TONYB
04/12/2023
  0 0  
5/5
Plus de deux décennies que l'on attendait ce nouvel album, et après une mise en bouche de 12 lunes renforcée par une prestation live magnifique, la galette, que dis-je, la double galette avec ses deux mix, est enfin là.
Casque sur les oreilles, quel régal que de se délecter de ces mélodies à nulle autre pareille, de ces arrangements somptueux, entre world music et symphonisme qui vous colle des frissons le long de l'échine (ahhh, le final de 'Playing for Time' !!!).
Et la voix ! Toujours présente malgré l'âge. Emotion à fleur de peau, le tout enrobé par des musiciens au top et une (non pardon deux) production(s) aux petits oignons, mettant chaque note, chaque accord en valeur.
Près de 70 minutes (fois deux) de bonheur, gage de multiples écoutes pour en ressentir toutes les subtilités, toutes les sensations. C'est bien le minimum après tant d'attente ... en espérant une suite avant qu'il ne soit trop tard.


Haut de page
   
(3) COMMENTAIRE(S)    
 
 
GUYPAS
29/02/2024
 
3
1
Impression curieuse à l'écoute d'IO, comme si Peter GABRIEL n'avait pas pris une ride.
Déception, l'absence de contraste marqué entre les deux mixages proposés, malgré plusieurs écoutes, je trouve que çà fait gadget, encore plus sur les morceaux calmes.
L'impression de longueur à cause des morceaux plus intimistes qui peinent à me toucher.
Déception finalement c'est un peu long et manque de contrastes,
Satisfaction, il y a quelques tubes
Bon, je ne note pas, c'est incontournable pour tout fan de Peter GABRIEL mais j'ai du mal à la positionner par rapport aux précédents qui datent ...
TONYB
03/12/2023
  0
Quelques longueurs, peut-être, mais si on reprend pour 21 ans, autant qu'il y ait de la matière à écouter
NEWF
02/12/2023
  0
Un album qui contient son lot de pépites et qui aurait pu figurer dans le top des albums de Peter Gabriel s’il avait été amputé de ses deux derniers titres qui trainent vraiment trop en longueur. Dommage, mais ça n’empêche pas de savourer comme il se doit le retour au plus haut niveau de cet artiste exceptionnel et de sa voix inimitable qui doit bien être la seule chose sur cette terre qui ne vieillit pas.
Haut de page
LECTEURS:
4.1/5 (8 avis)
STAFF:
4.4/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Votez pour l'album de l'année 2023 : Les résultats
DERNIER ARTICLE
Progressive Music Award 2014
Un aperçu des résultats des Progressive Music Award 2014
 
AUTRES CHRONIQUES
D'VIRGILIO, MORSE & JENNINGS: Sophomore (2023)
POP - "Sophomore" de D’Virgilio, Morse & Jennings s’adresse aux amateurs de bonne musique pop/folk qui se laisseront charmer par ses chansons avant de les reprendre en chœur.
EIGHT SINS: Straight To Namek (2023)
THRASH - En effectuant un plongeon dans la culture pop, Eight Sins signe avec "Straight To Namek" un bel album de crossover thrash.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PETER GABRIEL
PETER-GABRIEL_New-Blood
New Blood (2011)
4/5
3/5
REALWORLD / AUTRES
PETER-GABRIEL_Scratch-My-Back
Scratch My Back (2010)
4/5
3.3/5
VIRGIN / AUTRES
PETER-GABRIEL_Growing-Up-Live
Growing Up Live (2003)
2/5
-/5
REALWORLD / ROCK PROGRESSIF
PETER-GABRIEL_Up
Up (2002)
5/5
4/5
REALWORLD / ROCK PROGRESSIF
PETER-GABRIEL_Ovo
Ovo (2000)
4/5
-/5
REALWORLD / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024