ARTISTE:

CHARLIE GRIFFITHS

(ROYAUME UNI)
TITRE:

TIKTAALIKA

(2022)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
80's, Growl, Jazzy, Old School, Technique
"Mélangeant les nombreuses influences du guitariste de Haken, "Tiktaalika" est un premier opus magistral et diablement redoutable."
DARIALYS (17.06.2022)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Ces derniers temps, les musiciens de Haken se sont allègrement pliés à l’exercice de l’album solo. Richard Henshall, le guitariste, fut le premier d’entre eux, avec un "The Cocoon" mélangeant les influences progressives de Haken avec des accents plus atmosphériques. Ross Jennings l’imitait en 2021 avec "A Shadow Of My Future Self", mettant en avant ses influences plus folk et pop pour un résultat grandement réussi. Vient alors le tour du second guitariste, Charlie Griffiths, qui sort en juin son premier album solo, "Tiktaalika".

A l’instar de ses compères, le musicien apporte des influences relativement étrangères au son de Haken, à savoir le thrash metal des années 80, le metal technique ambiance 90’s et le death metal notamment. Finalement, les quelques aspects qui peuvent rappeler l’univers de Haken se limitent à l’utilisation de signatures rythmiques souvent biscornues, quelques passages empreints d’une certaine folie, et bien sûr, le son de guitare, forcément !

Pour mettre au monde son premier bébé, Charlie Griffiths a su s’entourer d’un casting cinq étoiles. Jordan Rudess (Dream Theater), Tommy Rogers (Between The Buried And Me), Danïel De Jongh (Textures), Darby Todd (Devin Townsend) et bien d’autres constituent la liste prestigieuse des invités. De quoi mettre l’eau à la bouche !

Souvent, les albums solo permettent aux artistes de prendre quelques distances avec le groupe qui les a fait connaître et de s’adonner à de nouvelles expérimentations. En ce sens, "Tiktaalika" constitue bien le laboratoire de l’ami Griffiths qui ne se limite pas pour autant à la guitare puisqu’on le retrouve aussi à la basse, aux claviers, mais également au chant lead sur l’un des morceaux pour la première fois de sa carrière ! L’occasion pour le virtuose de revenir également à la guitare six cordes, après avoir totalement abandonné cet instrument au profit de la huit cordes avec Haken.

Et le contenu, dans tout ça ? Eh bien, cet album est tout simplement une véritable claque (et par ailleurs bien au-dessus du dernier album de Haken en date !). Tout au long des 52 minutes qui composent l’album, l’artiste se plaît à diversifier les ambiances. Le mystérieux ‘Luminous Beings’ et l’intrigant et non moins excellent ‘Digging Deeper’ contrastent avec une majorité de titres très puissants (‘Crawl Walk Run’), voire survoltés (‘Dead In The Water’). Cette alternance de paysages sonores est à coup sûr l’une des grandes satisfactions de cet album. Cela n’empêche pas l’ensemble d’être d’une véritable cohérence, avec de nombreux titres qui s’enchaînent sans aucune pause et avec une fluidité exemplaire.

Et malgré leur longueur (trois morceaux dépassant les 8 minutes au compteur), les titres de l’album ont un feeling déconcertant. Que les sections soient aériennes ou très techniques, Griffiths se démarque par des qualités de composition impériales. ‘Dead In The Water’, ‘Arctic Cemetary’, ‘Crawl Walk Run’, ‘In Alluvium’, sont de petits joyaux pour ne citer qu’eux. Il est important de souligner ce talent de songwriter qui semble se faire de plus en plus rare ces temps-ci dans bon nombre de formations progressives.

Le seul petit écueil pourrait être le fait qu’il y ait au total cinq chanteurs sur les neuf titres, ce qui, à première vue, pourrait sembler manquer de cohérence. Cela n’empêche pas "Tiktaalika" de postuler au titre des meilleurs albums de metal progressif de l’année, sans aucun problème. Nous attendons maintenant le volume 2 avec impatience !



Plus d'information sur https://www.facebook.com/charlie.griffiths.guitarist



GROUPES PROCHES:
DEVIN TOWNSEND, HAKEN


LISTE DES PISTES:
01. Prehistoric Prelude
02. Arctic Cemetery
03. Luminous Beings
04. In Alluvium
05. Dead in the Water
06. Digging Deeper
07. Tiktaalika
08. Crawl Walk Run
09. Under Polaris

FORMATION:
Charlie Griffiths: Guitares
Danïel De Jongh: Chant / Invité
Darby Todd: Batterie / Invité
Jordan Rudess: Claviers / Invité
Neil Purdy: Chant / Invité
Rob Townsend: Invité / Saxophone
Tommy Rogers: Chant / Invité
Vladimir Lalic: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
NEWF
17/06/2022
  0
"Tiktaalika" est un bon album, mais il est pour moi trop inspiré de Devin Townsend pour être réellement incontournable ... Charlie Griffiths est loin d'égaler le géant canadien, mais au moins il prend le risque de s'éloigner de l'univers de Haken, c'est surtout ça qui rend cet opus intéressant.
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CHARLIE GRIFFITHS (Haken): Les détails sur son album solo
 
AUTRES CHRONIQUES
SOLAREND: Subhuman Born (2022)
THRASH - “Subhuman Born” est un album plein de bonnes choses et de chansons entraînantes, mais pénalisé par une production moyenne.
DEFICIENCY: Warenta (2022)
THRASH - Avec "Warenta", Deficiency plonge dans l'histoire de sa région et balance un techno thrash de haute volée qui sait s'ouvrir à des moments mélodiques accrocheurs très efficaces.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022