ARTISTE:

STEVE VAI

(ETATS UNIS)
TITRE:

INVIOLATE

(2022)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

GUITAR HERO

TAGS:
Fusion, Guitar-Hero, Instrumental, Technique
""Inviolate" est l’album hors normes d’un musicien hors normes. Du très grand Steve Vai."
NEWF (27.01.2022)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Dix ans. Il aura fallu dix ans à Steve Vai pour enfin nous offrir son dixième album, "Inviolate". Doit-on (pour une fois) remercier la pandémie ? Pas uniquement dans son cas, car même si elle l’a contraint, comme beaucoup d’artistes, à se réfugier dans sa créativité, c’est aussi le niveau d’exigence de Steve qui est responsable de cette si longue attente. A tel point d’ailleurs qu’après plusieurs écoutes de ce fabuleux "Inviolate", la seule question vraiment importante est : Steve Vai est-il vraiment humain ?

Si le plus dur pour un artiste reste de continuer à surprendre l’auditeur, pour un guitariste, c’est pratiquement mission impossible, surtout après plus de 40 ans de carrière et surtout en faisant le choix de produire un album entièrement instrumental sans aucune partie vocale, ce qui est inédit dans la discographie de l’Américain. Mais impossible n’est pas Steve Vai, qui se permet même d’inventer une nouvelle technique de jeu, le joint shifting (une façon très complexe de mélanger des bends sur plusieurs cordes et des notes frettées), pour la mettre au service d’un morceau incroyable d’inventivité, ‘Candle Power’.

Il est bien là le secret de "Inviolate" : des morceaux transgenres tous différents et tous composés avec l’idée fixe de marier originalité et mélodie. Cette recherche mélodique est le fil rouge de tout l’album et seul un passionné de théorie musicale comme Steve Vai est capable de rendre accessibles des morceaux aussi complexes harmoniquement, aussi bien dans les progressions d’accords que dans les changements de tonalités et de gammes à l’intérieur d’un même titre (‘Little Pretty’, ‘Zeus In Chains’).

Avec cet album, Steve Vai repousse toutes les limites. Celles de sa musicalité d’abord avec des morceaux d’une classe folle qui utilisent les dissonances comme bases de la recherche mélodique (‘Avalancha’, ‘Zeus In Chains’). Celles de son toucher de guitare exceptionnel ensuite, notamment sur le subtil ‘Greenish Blues’ avec son solo dantesque et ses clins d’œil à ‘For The Love Of God’. Celles de sa technique encore avec ‘Knappsack’, dont la vidéo était devenue virale pendant la pandémie puisque Steve, alors opéré de l’épaule droite, y jouait ce morceau uniquement avec la main gauche. Et enfin, ce génie du manche repousse également les limites de la lutherie...

En effet, une des attractions de ce nouvel album est la fameuse Hydra, une guitare créée par Ibanez sur les spécifications de Steve. Ou plus exactement un monstre avec lequel il a composé ‘Teeth Of The Hydra’, le titre d’ouverture de "Inviolate". Avec ses trois manches (un manche à 12 cordes à moitié fretless, un manche à 7 cordes et un manche de basse fretless sous les cordes de Mi et de La), ses 13 cordes traversantes de harpe et son corps futuriste bourré de technologie, cet instrument est à la démesure de son concepteur.

Pour la petite histoire, Steve Vai a conçu l’Hydra après avoir visionné "Mad Max : Fury Road". Toute l’approche de la musique par Steve Vai est dans cette anecdote. "Inviolate" est un album excentrique, inventif et hyper réfléchi. Un album à l’image de son auteur, qui est bel et bien le seul musicien vivant qui peut revendiquer l’héritage de Frank Zappa


Plus d'information sur http://www.vai.com





LISTE DES PISTES:
01. Teeth Of The Hydra
02. Zeus In Chains
03. Little Pretty
04. Candle Power
05. Apollo In Color
06. Avalancha
07. Greenish Blues
08. Knappsack
09. Sandman Cloud Mist

FORMATION:
Dave Weiner: Guitares
Jeremy Colson: Batterie
Philip Bynoe: Basse
Steve Vai: Guitares
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
NUNO777
27/01/2022
  0 0  
5/5
Je suis enfin heureux de pouvoir entendre un album de Steve Vai. Et après quelques albums moins marquants l’Américain retrouve une inspiration dans la composition et une fraîcheur dans le jeu. De nombreuses innovations, comme le détaille l’excellente chronique de Newf, que certains prendront comme anecdotiques mais qui impacte véritablement le rendu final d’un titre. « Inviolate » me semble surgir d’une approche globale qui est celle du musicien de jazz-fusion (d’ailleurs Steve aborde clairement ce style à plusieurs reprises dans le disque, ce qui est très inédit), avec une grande complexité harmonique (au-delà de la technique) dans ses parties de guitare. Mention spéciale pour l’épique ‘Teeth Of The Hydra’ qui ouvre le disque sur une performance magnifique avec l’Hydra. Et belle surprise pour le 7eme morceau ‘Greenish Blues’, toujours le sommet d’émotion des disques de Vai, sous la forme d’un blues lancinant. Seul le dernier titre ‘Sandman Cloud Mist’ me paraît dispensable mais pour le reste c’est du très bon Steve Vai.
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TORPEDO
04/04/2022
  0
Franchement, je suis pas un grand fan de technique mais cette guitare Hydra et son utilisation par Steve Vai, c'est juste bluffant.
KINGEDDIE
31/01/2022
 
141
0
J'ai un problème avec Steve Vai : il est, à mon sens,ce qui se fait de mieux dans le genre, mais reste à savoir quel genre ? Et c'est là toute la complexité de Steve : voilà un guitariste qui survole tellement son sujet ( donnez lui une guitare et il arrivera à en sortir à peu près n'importe quoi, avec une main,un doigt dans n'importe quelle situation !!) que finalement il n'est pas toujours aisé de le suivre.. je m'explique : j'écoute Steve depuis 1985 et si à l'époque de Passion & Warfare l'essentiel de l'œuvre reposait sur une base métal, depuis notre Guitar hero a délaissé les sentiers ( battus) du Rock dur pour s'aventurer loin dans le Jazz fusion et autres déclinaisons inconnues... pour apprécier l'œuvre de Steve Vai,il faut totalement faire abstraction de sa "culture métal" et accepter d'être systématiquement désorienté, dans la forme et dans le son... donc exercice difficile pour une oreille inattentive ou inexpérimentée.. d'aucun diraient" c'est du brutal" non pas au niveau de la distorsion mais de la structure... à mon sens, à écouter avec modération et avec parcimonie ( ou avec n'importe qui d'autre !)si on veut éviter l'indigestion...
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LIVE-REPORT STEVE VAI A NIMES PROCHAINEMENT SUR MUSIC WAVES!
DERNIER ARTICLE
STEVE VAI AU PALOMA DE NIMES - 25 JUIN 2022
Un concert tout en virtuosité, mais aussi plein d’émotion.
DERNIERE INTERVIEW
STEVE VAI (12 MAI 2014)
Journée pas comme les autres au Hard Rock Café de Paris avec Steve Vai pour la remise d'une des ses mythiques guitares Ibanez. Un évènement exceptionnel que vous fait partager Music Waves !
 
AUTRES CHRONIQUES
THE LURKING FEAR: Death, Madness, Horror, Decay (2021)
DEATH METAL - The Lurking Fear signe un disque de death metal old school typiquement suédois avec de bons moments mais aussi avec des faiblesses certaines.
RED SAND: The Sound Of The Seventh Bell (2021)
ROCK PROGRESSIF - Sans révolutionner le genre, Red Sand nous convie à une belle heure typiquement néo-progressive. L’amour du travail bien fait se ressent tout du long de l’écoute de "The Sound of the Seventh Bell".
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STEVE VAI
STEVE-VAI_The-Story-Of-Light
The Story Of Light (2012)
3/5
-/5
SONY BMG / GUITAR HERO
STEVE-VAI_Where-The-Wild-Things-Are
Where The Wild Things Are (2009)
5/5
-/5
FAVORED NATIONS / GUITAR HERO
STEVE-VAI_Sound-Theories--vol-1--2
Sound Theories - vol 1 & 2 (2007)
4/5
4/5
EPIC / GUITAR HERO
STEVE-VAI_Real-Illusions-Reflections
Real Illusions : Reflections (2005)
4/5
-/5
EPIC / GUITAR HERO
STEVE-VAI_The-Ultra-Zone
The Ultra Zone (1999)
3/5
-/5
EPIC / GUITAR HERO
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022