ARTISTE:

JOE BONAMASSA

(ETATS UNIS)
TITRE:

TIME CLOCKS

(2021)
LABEL:

MASCOT LABEL GROUP

GENRE:

ROCK

/ BLUES
TAGS:
Bluesy, Guitar-Hero, Mélancolique
"Tourmenté et monumental, "Time Clocks" met en lumière un Joe Bonamassa qui n’hésite pas à s’éloigner de sa zone de confort pour partager des doutes et émotions aussi profondes qu’éblouissantes."
LOLOCELTIC (30.11.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Est-il possible d’envisager une année sans un nouvel album de Joe Bonamassa ? La réponse est non, et tant mieux car le natif d’Utica s’obstine à maintenir chacune de ses parutions à un haut niveau. Après le cathartique "Redemption" et le plus léger "Royal Tea", voici donc venu "Time Clocks" avec sa magnifique pochette signée Hugh Syme (Rush, Whitesnake, Dream Theater…). Cet opus était prévu à l’origine pour être enregistré sous la forme d’un trio, mais sous la houlette de Kevin Shirley à la production et de Bob Clearmountain au mixage, il s’est finalement transformé en une œuvre à la fois monumentale et aventureuse.

Monumentale par le format de la plupart de ses titres s’étalant souvent au-delà des six minutes et permettant le développement de véritables pièces épiques jouant sur les contrastes et les variations. Torturé par les questions sur le temps qui passe et la fragilité des relations humaines, Joe Bonamassa traduit ici ses angoisses et même sa colère. Coécrits avec Charlie Starr (Blackberry Smoke), Bernie Marsden (ex-Whitesnake) ou les vedettes de la country music que sont James Horse et Tom Hambridge, tous les morceaux font preuve d’une profondeur envoûtante et d’une efficacité imparable, s’appuyant la plupart du temps sur des riffs accrocheurs et hypnotiques (‘Notches’, ‘Time Clocks’). Les sommets sont atteints sur un ‘Curtain Call’ zeppelinien à la mélodie obsédante et aux cordes orientalisantes laissant planer des parfums de ‘Kashmir’ pour un résultat puissant et majestueux.

Aventureuse, car l’artiste n’hésite pas à s’éloigner des sentiers battus en se faisant plus rock que blues, passant d’un musclé et coléreux ‘Notches’ aux effluves sudistes et à l’ambiance cinématique à un groovy et désabusé ‘The Heart That Never Waits’ sans y perdre en cohérence. Il saute d’un douloureux ‘Questions And Answers’ alternant questions rageuses et réponses moqueuses à un ‘Mind’s Eyes’ mélancolique et aveuglant sans baisser l’intensité émotionnelle de ses compositions. Il traverse la frontière entre un captivant ‘The Loyal Kind’ jouant sur le contraste entre tensions et relâchements et une respiration rafraichissante le temps d’un ‘Hanging On A Loser’ à l’ambiance Nouvelle-Orléans sans relâcher l’étreinte dans laquelle il retient l’auditeur captif. Et comme pour confirmer l’ambiance cinématique de l’ensemble, ‘Known Unknows’ fait office de générique de fin, lent et mélodique, traduisant une forme d’acceptation et de résilience et s’apaisant sur un long solo final lumineux laissant le héros s’éloigner doucement vers l’horizon rougi par un soleil couchant.

Nouvelle désillusion pour ceux qui attendent avec impatience le premier faux pas de l’Américain, "Time Clocks" le confirme au contraire au sommet du panthéon du genre. Tourmenté et monumental, cet opus est un nouveau pavé à mettre au crédit d’un artiste qui les accumule tout en étant capable de se remettre en question en ne craignant jamais de mettre à nu ses doutes et ses questions existentielles. Il nous faut cependant vous mettre en garde contre les risques d’addiction d’une œuvre aussi bien capable de vous accrocher mélodiquement que de vous toucher émotionnellement. "Time Clocks" est un nouveau voyage qui laisse des traces que l’auditeur est ensuite fier d’arborer tels des trophées ramenés d’une aventure qui l’aura changé et fait grandir.


Plus d'information sur http://www.jbonamassa.com





LISTE DES PISTES:
01. Pilgrimage - 0:55
02. Notches - 7:03
03. The Heart That Never Waits - 5:51
04. Time Clocks - 7:07
05. Questions And Answers - 4:09
06. Mind’s Eye - 6:17
07. Curtain Call - 7:31
08. The Loyal Kind - 6:48
09. Hanging On A Loser - 4:17
10. Known Unknowns - 6:48

FORMATION:
Anton Fig: Batterie
Joe Bonamassa: Chant / Guitares
Juanita Tippins: Choeurs
Lachy Doley: Claviers / Piano
Mahalia Barnes: Choeurs
Prinnie Stevenson: Choeurs
Steve Mackey: Basse
Bobby Summerfield: Invité / Percussions
Bunna Lawrie: Invité / Didjeridoo
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
JOE BONAMASSA : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
JOE BONAMASSA - LA SEINE MUSICALE - 10 MAI 2019
Magistral
 
AUTRES CHRONIQUES
SODOM: Bombenhagel (2021)
THRASH - "Bombenhagel" est un EP fort sympathique avec une relecture percutante d'un classique et deux nouvelles chansons confirmant la belle santé de Sodom.
THE AGONIST: Days Before The World Wept (2021)
METALCORE - Petite ration de moins de vingt-cinq minutes, "Days Before The World Wept" nous rappelle que The Agonist reste une formation aussi efficace qu'inventive dans le créneau d'un metalcore sombre et raffiné.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JOE BONAMASSA
JOE-BONAMASSA_Royal-Tea
Royal Tea (2020)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
JOE-BONAMASSA_Redemption
Redemption (2018)
5/5
3.3/5
AUTRE LABEL / BLUES
JOE-BONAMASSA_Blues-Of-Desperation
Blues Of Desperation (2016)
3/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
JOE-BONAMASSA_live-at-radio-city-hall-music
Live At Radio City Hall Music (2015)
4/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
JOE-BONAMASSA_Different-Shades-Of-Blue
Different Shades Of Blue (2014)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021