ARTISTE:

NÉFASTES

(FRANCE)
TITRE:

SCUMANITY

(2021)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Growl
"Puisant sa sève haineuse et malfaisante dans le terrain vague de notre (in)humanité, Néfastes accouche d'un méfait classique dans sa violence primitive mais moderne dans sa noirceur aussi venimeuse que maladive."
CHILDERIC THOR (23.09.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Quand trois membres de Benighted, actuel (Julien Truchan) ou passés (Liem N'Guyen et Olivier Gabriel), décident de s'associer pour pactiser avec le gros vilain black metal, on se doute que ce n'est pas dans la veine atmosphérique et mielleuse que les trois lascars vont planter leur manche, pas plus d'ailleurs que dans la mouvance tortueuse et labyrinthique. Forcément brutal sera le fruit de leurs ébats.

C'est à la fin de l'année 2020 que Liem ressent le besoin viscéral de cracher toute la haine collectée ces derniers temps. Et qui de mieux que ses deux anciens compères pour l'épauler dans ce projet aux allures de catharsis ? Un premier jet est rapidement capturé et intéresse tout aussi rapidement Source Atone Records, jeune label monté notamment par Krys Denhez (Demande à la Poussière). Point de death grind au menu donc mais un black metal qui ne fait pas vraiment dans la dentelle, c'est le moins que l'on puisse dire.

Sa (très) courte durée - moins de trente minutes - comme celle de ses huit saillies promettent une agression façon blitzkrieg, celle qui moissonne les cadavres à la manière d'un blindé devenu fou. Un peu comme le fameux "Panser Division Marduk" considéré à juste titre comme le "Reign In Blood" de l'art noir. Il y a un peu des Suédois chez Néfastes. Mais aussi du Bathory avant que Quorthon ne se souvienne de ses racines Viking. Et du Celtic Frost également. Bref, les Français renouent avec le mal originel lorsque le black metal n'avait pas encore oublié sa fonction d'exutoire aussi froid que bestial.

Deux qualificatifs qui siéent bien entendu parfaitement à l'approche retenue par Liem et ses comparses, qui déversent leur bile fielleuse en copulant violence en béton armé et ambiance malsaine de charogne. Car la grande force de "Scumanity" réside, entre autres, dans cette capacité à ne jamais sacrifier les atmosphères sur l'autel d'une sauvagerie pourtant débridée et ce, au sein d'un même morceau, aussi trapu soit-il.

Le pedigree de ses géniteurs n'empêche donc pas ce premier signe de mort d'être un pur album de black metal qui blaste au quatre vents ('Progéniture Décadente') mais gravit aussi les reliefs granitiques de l'Europe de l'Est ('Carved Into The Flesh'), s'abîme dans les entrailles d'une geôle sinistre et pourrissante ('Charognards') ou donne envie de se briser la nuque ('Ashes Return' que perfore dans sa seconde partie un break plombé'). Julien Truchan étonne dans un registre qui le voit fouiller au plus profond de lui-même la radicalité nihiliste que réclame cette musique suintant l'urgence et le dégoût. Mais cette impeccable écriture au cordeau rappelle l'exigence et le métier des trois protagonistes pour qui la brutalité primaire rime toujours avec un sens de la composition millimétrée.

Puisant sa sève haineuse et malfaisante dans le terrain vague de notre (in)humanité, Néfastes accouche d'un méfait classique dans sa violence primitive mais moderne dans sa noirceur aussi venimeuse que maladive. Le groupe est-il destiné à durer ou bien ne répond-il qu'à une urgence vindicative ressentie par ses créateurs ? L'avenir nous le dira. Son potentiel appelle très vite une suite mais si "Scumanity" devait demeurer orphelin, cela l'auréolerait assurément d'une stature culte.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/néfastes-103492231643204/



GROUPES PROCHES:
MARDUK, BENIGHTED, CELTIC FROST


LISTE DES PISTES:
01. Progéniture Décadente
02. Fuck with the Bull, You Get the Horn
03. Make Apocalypse Great Again
04. Supplice
05. Scumanity
06. Charognards
07. Ashes Return
08. Carved Into The Flesh

FORMATION:
Julien Truchan: Chant
Liem N'Guyen: Guitares
Olivier Gabriel: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BIG BIG TRAIN: Common Ground (2021)
ROCK PROGRESSIF - Bourré de feeling et de mélodie, cet ultime opus des Anglais de Big Big Train candidate au classement des albums les plus marquants du genre de l’année 2021.
THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA: Aeromantic Ii (2021)
ROCK - Hommage total au classic rock des années 70 et 80, le nouvel opus de The Night Flight Orchestra donne envie de se prendre pour David Hasselhoff. Et ça fait du bien.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021