ARTISTE:

ASTRAKHAN

(SUÈDE)
TITRE:

A SLOW RIDE TOWARDS DEATH

(2021)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Mélancolique, Old School
"Tout en conservant sa patine 70's, Astrakhan peaufine dans ce "A Slow Ride Towards" l'intensité de ses compositions progressives auxquelles il associe une dimension épique et délivre des mélodies encore plus efficaces et hypnotiques."
NUNO777 (05.08.2021)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (4) commentaire(s)

Si Astrakhan a pu faire parler de lui il y a un an à l’occasion de la sortie de "Astrakhan Superstar’s Experience" basé sur les reprises de titres de l’opéra-rock "Jesus Christ Superstar", nous scrutions avec intérêt la suite de "Adrenaline Kiss". C’est chose faite avec la publication du troisième album des Suédois "A Slow Ride Towards Death" qui voit l’arrivée de Johan Hallgren en remplacement de Marcus Jidell à la guitare.

"A Slow Ride Towards Death" est la suite de "Adrenaline Kiss" que nous appelions de nos vœux. Tout en conservant cette patine 70’s imprimée par un son vintage brut et organique, Astrakhan peaufine l’intensité de ses compositions progressives auxquelles il associe une dimension épique et délivre des mélodies encore plus efficaces et hypnotiques. Mais le plus marquant reste sans doute l’empreinte émotionnelle du disque dont la voix d’Alexander Lycke est l’arme fatale pour faire passer toute la sensibilité aussi bien avec délicatesse qu’intensité, comme en témoignent ‘Lonesome Cry’, ‘Take Me With You’ ou ‘What You Resist Will Remain’ et son final de chœurs magistraux. De nombreux morceaux s’accompagnent d’une forme de mélancolie et d’ambiances sombres qui font écho au titre de l’album, lui-même inspiré de la situation personnelle de Per Schelander, mais aussi d’une tension palpable (‘Never Let You Go’) qui transite fortement par l’impressionnante expressivité de la basse de Per Schelander.

Citer Alexander et Per ne doit pas faire oublier les participations majeures de Johan Hallgren à la guitare et Martin Larsson à la batterie car dans "A Slow Ride Towards Death" ça tricote sérieusement comme on peut le constater à l’occasion de séquences instrumentales, courtes mais percutantes (‘Youtopia’, ‘Never Let You Go’ et son sublime solo), et sur les deux titres les plus directs et rapides de l’album ‘Until It Ends’ et ‘Control’. C’est tout de même la logique de groupe qui ressort indéniablement de ce disque qui s’écoule de bout en bout avec une vitesse folle et une belle impression de fluidité, marque de compositions bien construites. Pourtant Astrakhan ne simplifie pas son écriture pour autant, avec un soin sur les arrangements de claviers et certaines constructions à l'écoute exigeante comme ‘Never Let You Go’ et ‘M.E 2020’. L’ambitieux final de près de dix minutes résume à lui seul la variété du disque avec sa première partie tonique emmenée par des mélodies irrésistibles et sa seconde moitié plus classique de mid-tempo qui emporte vers les sommets.

La musique d’Astrakhan conserve toutes les qualités que l’on pointe au fil des albums mais gagne en expressivité, surgissant dans sa plus pure physionomie à plusieurs reprises dans cet album. La progression d’Astrakhan est linéaire, chaque nouvel opus surpassant son prédécesseur, et "A Slow Ride Towards Death" est un optimum en termes de mélodies, d’émotions charnelles et de personnalité de groupe.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/astrakhan.band/





LISTE DES PISTES:
01. Lonesome Cry
02. Take Me With You
03. What You Resist Will Remain
04. Never Let You Go
05. Youtopia
06. Until It Ends
07. Control
08. M.e 2020

FORMATION:
Alex Lycke: Chant
Johan Hallgren: Guitares
Jörgen Schelander: Claviers
Martin Larsson: Batterie
Per Schelander: Basse
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
CORTO1809
24/08/2021
  0 0  
4/5
Moi qui ne suis pas fan (et c'est presqu'une litote) de metal progressif (et de metal tout court), je dois avouer que la chronique de Nuno m'avait donné l'envie de découvrir cet album. Et bien m'en a pris car c'est effectivement un bel album jouant sur une alternance de moments forts et calmes, avec un chant gorgé d'émotion. Le metal intelligent et tout en nuances d'Astrakhan me fait penser à celui des Suédois de Pain of Salvation, un grand compliment sous ma plume virtuelle. Une belle découverte !
Haut de page
   
(4) COMMENTAIRE(S)    
 
 
LOLO_THE_BEST59
12/09/2021
 
804
0
Une appréciation très contrastée pour ma part. Astrakhan ne me séduit guère sur les titres les plus directs "Until It Ends" et "Control", tandis que "Youtopia" tourne un peu rond. Si "Lonesome cry" lance très bien l'album avec son alternance de couplets apaisés (si l'on peut dire) et de refrains accrocheurs, le soufflet retombe avec "Take me with you", malgré une fin en douceur qui ne sauve pas le morceau. Mais à côté de cela, il y a les titres à connotation clairement progressives (là où les claviers se montrent plus présents aussi), entre "What you resist will remain" et son final chorale, "Never let you go" et son magnifique solo de guitare et le titre final qui alterne les ambiences avant de finir par un nouveau solo très réussi. Egalement dans la balance, un chanteur expressif et une section rythmique au top niveau.
TORPEDO
05/08/2021
  0
Merci Innuendo est un de mes albums favoris et je l'ai écouté en boucle dans ma jeunesse... Ca aide
NUNO777
05/08/2021
  0
Il y a des sonorités effectivement avant le refrain. Tu as l’ouïe fine.
TORPEDO
05/08/2021
  0
Grosse inspiration du titre Innuendo de Queen sur "Take Me With You" quand même.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ASTRAKHAN : Premier extrait du nouvel album
DERNIERE INTERVIEW
ASTRAKHAN (03/08/2014)
Après la découverte du superbe "Retrospective" nous voulions en savoir plus sur les suédois d'Astrakhan. C'est la compositeur-bassiste Per Schelander qui nous a éclairé.
 
AUTRES CHRONIQUES
TIMO TOLKKI'S AVALON: The Enigma Birth (2021)
METAL MELODIQUE - "The Enigma Birth" reste dans la lignée de ses prédécesseurs avec une formule speed-power metal resservie une énième fois par Timo Tolkki avec maîtrise mais sans enthousiasme apparent ni la moindre prise de risque.
SWEET SCARLETT: Rockin' That Soul (2021)
ROCK - "Rockin’ That Soul" de Sweet Scarlett est un album de blues rock vintage attachant doté d’une belle personnalité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ASTRAKHAN
ASTRAKHAN_Adrenaline-Kiss
Adrenaline Kiss (2016)
4/5
-/5
DEAD END EXIT RECORDS / METAL PROGRESSIF
ASTRAKHAN_Retrospective
Retrospective (2014)
4/5
4/5
NIGHTMARE / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021