ARTISTE:

THE DARKNESS

(ROYAUME UNI)
TITRE:

EASTER IS CANCELLED

(2019)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Acoustique, Chant aigu, Chant grave, Dissonant, FM, Guitar-Hero, Happy, Intimiste, Mélancolique, Planant
"Si The Darkness avait anticipé l'annulation de Pâques, le groupe a remplacé au pied-levé le lapin pour venir nous offrir un album agité, déjanté mais toujours aussi inspiré."
ADRIANSTORK (16.04.2020)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

A la sortie de l'album en octobre 2019, rien ne pouvait laisser croire que nos Anglais illuminés notoires eussent eu des dons de Cassandre. Le titre de leur dernier album ''Easter Is Cancelled'' s'est tristement révélé prophétique, comme chacun a pu le vivre. Cette cocasserie de l'Histoire mise à part, The Darkness stabilisé autour du même quatuor officiant sur "Pinewood Smile" sort son 6ème album studio. Après avoir enfilé des opus marqués par le chant si caractéristique de Justin Hawkins cumulé à l'énergie folle de son frère Dan à la guitare, The Darkness va-t-il nous proposer son osmose entre esprit potache et audaces stylistiques ?

Même s'il est facile de deviner à quelle sauce nous allons être mangés par ''les ténèbres'', celles-ci réussissent toujours par planter une banderille de surprise en pleine tête de l'auditeur. A leur entrée dans l'arène, les toréadors Hawkins n'ont aucune raison de se faire encorner par l'ennui ou le manque de perspectives. 'Rock And Roll Deserves To Dies' se présente comme une ballade agitée au son de la mandoline grâce à laquelle Justin semble se faire notre complice pour nous annoncer la terrible nouvelle : le rock and roll a fait son temps. Sa voix d'abord dédoublée sur les refrains finit par lancer un hurlement aigu, donnant le signal à son frère pour lancer un foudroyant solo de guitare. Le morceau réussit habilement à trouver cet équilibre précaire entre énergie désinhibée et intimité.

Placée aux avant-postes, cette chanson aurait très bien pu faire illusion et The Darkness pulvériser leur stock de cartouche pour masquer la vacuité du contenu qu'il défend. Heureusement, il n'en est rien et toute la suite de l'album va jouer habilement sur les contrastes en proposant des chansons accrocheuses, sensibles et terriblement hard rock. De la ballade martialo-celtique 'Heart Explodes' au grandiloquent 'Deck Chair', porté par son ambiance victorienne, son solo de guitare bluesy et sa voix mercurienne, auquel succède l'explosif morceau éponyme aux allures de metal (le groupe ira frontalement au charbon sur 'Heavy Metal Lover'), The Darkness nous offre la musique que nous aurions imaginé jouer dans nos rêves les plus fous, avec une touche ludique, parfois impertinente (à l'image de la pochette) mais sacrément efficace. Pendant ces trente-huit minutes et au fil de dix titres, rien ne faiblit. Si les influences vont d'AC/DC à Queen (le fils de Roger Taylor officie derrière les fûts) en passant par Steppenwolf voire B52's (le nerveux 'Choke On It' rend hommage à 'Planet Claire'), The Darkness réussit à abattre des cartes portant son propre sceau et s'affranchissant aisément de ses aînés. La voix de Justin Hawkins balayant aisément plusieurs octaves ne va jamais s'octroyer un soupçon de facilité en déclinant voix de tête et falsetti. Sur 'How Can I Lose Our Love', il réussit à surprendre à nouveau sur ses refrains en allant s'aventurer dans des zones où peu peuvent se vanter d'y avoir fait un aller-retour. Sur la ballade 'In Another Life', il offre un écrin de sensibilité qui conserve le cap tout au long.

Parler de nouvelles chansons de The Darkness ne serait pas complet sans évoquer leur très riche écriture. 'Rock And Roll Deserves To Die' est la sentence de mort adressée au rock'n'roll coupable de s'être laissé entretenir par de vulgaires charlatans qui ont dévoyé son coeur. 'Live Till I Die' utilise des éléments autobiographiques pour mieux imposer le credo du groupe. L'esprit romantique des ballades nous prouve que les frères Hawkins croient toujours en ce truc qu'on appelle l'amour. En revanche, 'Heavy Metal Lover' nous donne quelques conseils pour vivre avec une compagne metalleuse (et 'Choke On It' pour comment s'en débarrasser). Comme évoqué plus haut, les paroles d' 'Easter Is Cancelled' s'avèrent troublantes à un détail près (le nouveau messie envoie la Mort au chômage technique). Quant à 'We Are The Guitar Men', les allusions voilées au noble engin des musiciens ne sauraient être d'innocentes coïncidences.

Si The Darkness a vu juste en prévoyant cette situation inédite à Pâques, le groupe a toutefois semé de drôles d’œufs sur cet album. "Easter Is Cancelled" nous offre une collection de chansons agitées, déjantées, sensibles mais toujours aussi inspirées. Nos Anglais aiment saupoudrer leur terrain musical de mines mais réussissent l'incroyable défi de se relever après chaque explosion pour continuer à sauter sur la prochaine. La crème de la cool attitude comme aurait pu dire le regretté Lou Reed.


Plus d'information sur http://www.thedarknesslive.com/





LISTE DES PISTES:
01. Rock And Roll Deserves To Die
02. How Can I Lose Your Love
03. Live 'til I Die
04. Heart Explodes
05. Deck Chair
06. Easter Is Cancelled
07. Heavy Metal Lover
08. In Another Life
09. Choke On It
10. We Are The Guitar Men

FORMATION:
Dan Hawkins: Guitares
Frankie Poullain: Basse
Justin Hawkins: Chant / Guitares
Rufus Tiger Taylor: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TOCDE
30/06/2020
 
5
0
Un album de Hard rock plaisant et varié à écouter ,que demander de plus ? il n'est pas nécessaire d'en mettre plein la vue en remplissant le moindre espace de notes inutiles à souhait et donner l’impression d’écouter un train vapeur lancé a toute blinde .Ici tout est à sa place et les titres défilent tranquillement sans jamais lasser .Bien sur tout n'est pas parfait , mais au vu des productions récentes ça fait plaisir à entendre !
LOLOCELTIC
16/04/2020
  0
Normalement, je n'apprécie pas The Darkness, ayant beaucoup de mal avec la voix de Justin Hawkins. Pourtant, sans savoir pourquoi, j'ai posé une oreille sur cet album et là, j'ai pris une grosse claque. Bien qu'ayant à faire partiellement abstraction du chant, je dois reconnaître que la qualité des compositions et leur interprétation sans faille m'ont impressionnés. Respect messieurs !
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
4.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Raismes Fest : Annulation de l'édition 2021 - Report à 2022
DERNIER ARTICLE
THE DARKNESS - LA LAITERIE (STRASBOURG) et LA CIGALE (PARIS) - 25 et 26 JANVIER 2020
The Darness au sommet de leur art !
DERNIERE INTERVIEW
THE DARKNESS (24 MARS 2015)
The Darkness revient aux affaires et le fait savoir à Music Waves...
 
AUTRES CHRONIQUES
VOICE OF RUIN: Acheron (2019)
DEATH METAL - "Acheron" est un disque solide et violent, sensuel et cinglant, auquel il manque un vent de folie. Bienvenue dans ce voyage aux enfers, les deux pieds plongés dans un fleuve chargé d'âmes perdues.
ABSOLVA: Side By Side (2020)
HEAVY METAL - En restant droit dans la lignée des grands du genre comme Iron Maiden ou Saxon, Absolva signe un solide album de heavy metal mélodique et épique.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE DARKNESS
THE-DARKNESS_PINEWOOD-SMILE
Pinewood Smile (2017)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
THE-DARKNESS_Last-Of-Our-Kind
Last Of Our Kind (2015)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
THE-DARKNESS_One-Way-Ticket-To-Hell--And-Back
One Way Ticket To Hell... And Back (2005)
4/5
5/5
ATLANTIC RECORDS / ROCK
THE-DARKNESS_Permission-To-Land
Permission To Land (2003)
4/5
4.5/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021