ARTISTE:

HEAVATAR

(ALLEMAGNE)
TITRE:

OPUS II - THE ANNIHILATION

(2018)
LABEL:

EAR MUSIC

GENRE:

HEAVY METAL

/ -
TAGS:
Epique
"Du bon gros heavy metal bien ficelé, bien produit, et pas si caricatural que ça."
OCERIAN (14.03.2018)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Dans la famille des groupes de power metal allemand, je demande le petit dernier. Heavatar s'inscrit dans une tradition déjà pléthorique et assez qualitative des Primal Fear, Blind Guardian (première époque), Iron Savior ou Rage. Alors que le premier album, intitulé "Opus I - All My Kingdoms" n'a pas forcément eu l'écho attendu, le groupe, fondé par Stefan Schmidt (Van Canto) en tant que projet secondaire, tente à nouveau sa chance avec cet "Opus II - The Annihilation". Pour ce faire, il s'entoure notamment de l'incontournable Jörg Michael, qui est passé chez Stratovarius, Rage ou encore Running Wild et bien d'autres, derrière les fûts.

Sans vouloir tomber dans les clichés, on peut dire que, comme souvent chez les Allemands, la production et la rythmique sont parfaites, au cordeau, taillées dans le marbre, inaltérables. Mais Heavatar ne se contente pas de puiser dans les ressources les plus évidentes du power metal germanique. L'album est truffé de références très appuyées à la musique classique. Ce n'est évidemment pas très original mais c'est bien fait et se marie bien avec le son metal et puissant véhiculé par notre quatuor. Il va chercher aussi du côté du heavy US avec des ambiances façon Manowar ou Virgin Steele, comme sur 'Wake Up Now' par exemple, pas d'une grande subtilité mais efficace et certainement dévastatrices sur scène. Le chant de Stefan Schmidt prend d'ailleurs des accents de David DeFeis à cette occasion. Les riffs hyper classiques se retrouvent avec 'Metal Daze', sorte d'hymne-hommage au heavy metal, plutôt bien foutu. Les références folk ne sont pas absentes, en particulier avec le final 'The Look Inside (Orchestral Version)' qui est un long morceau instrumental qui navigue entre musique classique cinématographique, folk celtique et metal grandiloquent. Un petit chef-d’œuvre épique, avec quelques longueurs, de près de 14 minutes.

Le fil conducteur de ces 12 titres assez variés est certainement le plaisir. Les membres d'Heavatar font en fin de compte ce qu'ils aiment, chatouillant tous les aspects de la musique qui les titillent. Ils ont créé ici un album de grande qualité, à côté duquel il serait dommage de passer.


Plus d'information sur http://heavatar.net/





LISTE DES PISTES:
01. None Shall Sleep - 4:38
02. Into Doom - 4:06
03. Purpose Of A Virgin Mind - 3:51
04. Hijacked By Unicorns - 4:04
05. The Annihilation - 4:51
06. Wake Up Now - 4:50
07. A Broken Tatoo - 4:45
08. An Awakening - 3:20
09. A Battle Against All Hope - 3:07
10. A Look Inside - 2:46
11. Metal Daze - 4:36
12. The Look Inside (Orchestral Version) - 13:58

FORMATION:
David Vogt: Basse
Jörg Michael: Batterie
Sebastian Scharf: Guitares
Stefan Schmidt: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
DEAD WITCHES: Ouija (2017)
DOOM - On attendait mieux de la rencontre entre l'ancien cogneur d'Electric Wizard et la chanteuse de Psychedelic Witchcraft que ce "Ouija" néanmoins sinistre et fuzzy à souhait.
AURI: Auri (2018)
ROCK ATMOSPHERIQUE - Auri revêt des atours oniriques, celtiques, folk. Une histoire de fantômes éthérée et un album tout simplement beau.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021