ARTISTE:

LEVIATHANS

(ETATS UNIS)
TITRE:

LEVIATHANS

(2015)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Fusion, Instrumental
"L'album à découvrir d'un jeune groupe américain, aux frontières du rock progressif, du sludge et du doom."
NEWF (29.01.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Certaines pochettes invitent à céder, souvent à tort, à la tentation des préjugés. C’est le cas de l’album de Leviathans. D’abord il y a l’artwork représentant une baleine dans l’espace, métaphore fréquente en science-fiction et notamment déjà utilisée par Gojira pour "From Mars to Sirius". Ensuite il y a ce nom de groupe, Leviathans, archi-rebattu dans le monde du rock et du metal, qui adore la mythologie.

Cependant le pluriel intrigue. Ce "s" à la fin du mot invite à en savoir plus. Originaire de Cedar Rapids dans l’Iowa (USA), le trio guitare-basse-batterie a déjà produit un EP en 2014 ("Sonder") passé inaperçu et très influencé par Mastodon, dont le second album s’appelle…. "Leviathan" (tiens, tiens !).

Leur premier essai n’ayant pas franchi les frontières du Middle West, Leviathans s’est attelé à la composition de ce nouvel album éponyme avec une sincérité et une motivation qui sautent aux oreilles. Voici un cocktail de metal, de sludge, de doom, de stoner, de rock, tout ça mélangé au shaker (et pas à la cuillère, comme dirait James Bond).

L’intérêt de l’album réside dans cette hétérogénéité assumée : ‘Ismeta’ est un instrumental rock progressif, ‘Roots in the House of the Red Sun’ est un vrai bon morceau de metal prog, ‘Light To Lead You Home’ flirte avec le rock alternatif tendance Biffy Clyro, le superbe ‘Nodus Tollens’  aurait pu figurer sur "Alternative 4" d’Anathema, ‘Dragonfly’ lorgne vers Paradise Lost, et l’ombre de Mastodon recouvre le titre en trois parties ‘The Fall of Neptune’.

Ce manque d’homogénéité pourra en gêner certains mais c’est pourtant ce qui fait tout le charme de cet album fougueux qui certes bénéficie d’une production un peu terne et n’est pas dénué de défauts (le dispensable instrumental ‘Interlude’) mais qui, espérons-le, sera le début d’une longue histoire pour ce jeune groupe talentueux.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/leviathans/





LISTE DES PISTES:
01. Ismeta
02. The Guardians
03. Light to Lead You Home
04. Interlude
05. Roots in the House of the Red Sun
06. The Fall of Neptune I - Emergence
07. The Fall of Neptune II - Escape the Frozen Planet
08. The Fall of Neptune III - Gauze Garland
09. Dragonfly
10. Nodus Tollens

FORMATION:
Dylan Turner: Basse
Jacob Willenborg: Batterie
Jeff Roggendorf: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
JOE SATRIANI: Strange Beautiful Music (2002)
GUITAR HERO - "Strange Beautiful Music" est un bon album de Joe Satriani, sans sommet ni fausse note.
BEAUTY TO THE MOON: When They Notice (2015)
ROCK ALTERNATIF - Grosse sensation avec la découverte de ce jeune groupe alternatif américain au rock addictif et presque sans limite.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022