ANTRABATA

(FRANCE)

DARK AND BRIGHT

(2009)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK ATMOSPHERIQUE

TAGS:
Chant féminin, Mélancolique
"Antrabata séduit par son charme et la poésie diaphane de sa musique en clair-obscur."
CHILDERIC THOR (12.11.2013)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Souvenez-vous, en France on n'a pas de pétrole mais on a des idées. On a aussi et surtout de très bons groupes qui méritent que l'on parle d'eux. Antrabata, par exemple, qui n'a pas à rougir des comparaisons, évidentes il est vrai, avec Massive Attack et Portishead.

D'une certaine manière, ces références pourraient se suffire à elles-même pour définir la musique dessinée par les Français. Sans doute mais Antrabata mérite mieux que ce raccourci. Pour le travail remarquable du multi instrumentiste Régis Aubert (guitares, basse, sitar, contrebasse...), capitaine de ce navire franchissant des murs de brouillard. Pour la voix de Femke Lavrijssen, profonde et séduisante bien qu'une certaine mélancolie vient parfois se glisser dans ses mélopées ('Chameleon Of Today' notamment).

Pour ce "Dark & Bright", seconde opus envoûtant qui continue de creuser le sillon entamé par son prédécesseur, le déjà acclamé "Elephant Reverie". Trip-hop aux confins de la world music, la plastique de cet album navigue sur un lit d'effluves synthétiques, belles comme un chat qui dort ('Echoes') toujours, hypnotiques également ('Dark & Bright', 'One Day After' et ses claviers presque seventies). La richesse des arrangements ('Copy And Paste', 'We Rise' et ses parties de flûtes superbes) n'a d'égale que l'émotion que libère ces compositions écrites avec le coeur, qui vivent et respirent. Vigie, Femke nous guide parmi ces ambiances empreintes de fébrilité, de noirceur également, quand bien même son chant peut servir de pinceau à cette tristesse diffuse ('What If').

Cet album miraculeux évoque la brume matinale, ce moment où la nuit est sur le point de s'enfoncer dans le sommeil mais où le jour ne s'est pas encore levé ('Knowing A Smile'). Parfois proche des derniers travaux de The Gathering avec sa sirène Anneke, en (forcément) moins metal, Antrabata séduit par son charme et la poésie diaphane de sa musique en clair-obscur. Une jolie découverte et encore une sortie hautement recommandable de la part du label Prikosnovénie qui a décidément le nez creux.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
THE GATHERING

LISTE DES PISTES:
01. Echoes - 05:49
02. Toward The Dark - 03:35
03. Chameleon Of Today - 04:03
04. Dark And Bright - 02:51
05. Copy And Paste - 04:59
06. We Rise - 03:12
07. Fight Your Dragon - 05:04
08. One Day After - 03:51
09. Knowing A Smile - 04:39
10. What If - 04:09
11. Homesick - 02:30

FORMATION:
Delphine Delahaye: Flûte
Femke Lavrijssen: Chant
Ravi Balle: Tablas
Régis Aubert: Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Sitar
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
GOV'T MULE: Shout! (2013)
HARD ROCK - Au départ simple "side project", ce double dixième album installe définitivement Gov't Mule au sommet du genre hard rock blues !
65DAYSOFSTATIC: Wild Light (2013)
POST ROCK - Avec Wild Light, 65daysofstatic réussit un étonnant mariage entre Post Rock et musique électronique.
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024