MW / Accueil / Avis / GIANT ELECTRIC PEA
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album IQ RESISTANCE IQ
RESISTANCE (2019)
GIANT ELECTRIC PEA
ROCK PROGRESSIF
3/5
REALMEAN
04/09/2022
  0 0
J'ai essayé d'écouter plusieurs fois cet album, mais malgré mon intérêt pour les productions d'IQ notamment depuis "Subterranea", j'ai du mal à retrouver une colonne vertébrale lui donnant véritablement corps.
Déluges de gros riffs, de soli et de claviers débordant à ras bord, les compos de "Resistance" s'enchaînent en ayant bien du mal à se distinguer les unes des autres. L'emphase était déjà la marque de fabrique de "The Road of Bones", mais les mélodies marquaient leur empreinte avec plus de force.
À part quelques moments plus calmes au travers de 'Stay down', 'Alampadria' et 'Shallow bay', ou encore 'If Anything' qui semble prendre conscience de la nécessité d'un break en partie médiane, l'album nous immerge en permanence dans le cratère de son volcan, tel que la symbolique du frontcover semble en aviser l'auditeur.
Attention, production survoltée ! Et qui n'hésite pas, effectivement, à surfer sur le déjà entendu à plusieurs reprises. Plat réchauffé ou griffe naturelle d'IQ, chacun pourra l'évaluer à sa manière.
J'ai été suffisamment convaincu par "The Road of Bones" pour ne pas totalement bouder mon plaisir, et je reviendrai prêter une oreille, de temps à autre, à cette brûlante "Resistance". Mais à doses homéopathiques, sinon dur dur...

Album UNITED PROGRESSIVE FRATERNITY PLANETARY OVERLOAD : LOSS TO LOST UNITED PROGRESSIVE FRATERNITY
PLANETARY OVERLOAD : LOSS TO LOST (2019)
GIANT ELECTRIC PEA
ROCK PROGRESSIF
4/5
DARIALYS
23/11/2020
  0 1
Belle chronique d'Abaddon avec laquelle je suis en adéquation. Un album très fourni avec une cinquantaine de participants ce qui est impressionnant, et une orchestration des plus riches avec une variété d'instruments remarquables.

UPF, tout comme Unitopia avant lui, parvient à créer un rock progressif accessible, très mélodique et plutôt immédiat, malgré l'aboutissement instrumental que les titres développent, et c'est une belle qualité.

Le seul bémol de ce disque pour moi est l'epic "Seeds for lire" qui est le morceau que j'attendais le plus et paradoxalement celui qui m'a le moins marqué de l'album. Alors que les longs morceaux d'Unitopia étaient systématiquement mes préférés, celui-ci ne me semble pas des plus cohérents et pas très bien construit si je peux me permettre cette remarque. Il y a aussi ce côté "paroles écolos" qui est devenu systématique et qui m'énerve un peu, notamment par le caractère parfois mièvre des paroles, bien que le message de fond soit totalement louable.

Il n'empêche que le plaisir ressenti à l'écoute de cet album est total et j'attends le deuxième volet de ce Planetary Overload avec impatience :) Enfin, je regrette la disparition d'Unitopia, mais si l'on peut avoir deux groupes pour le prix d'un avec UPF et Southern Empire, alors de quoi nous plaignons-nous ? :)

Album IQ RESISTANCE IQ
RESISTANCE (2019)
GIANT ELECTRIC PEA
ROCK PROGRESSIF
3/5
SERGE67
15/11/2019
 
5
0 0
Bien malheureusement car je suis également un grand fan d’IQ, je dois dire que je ne comprend que difficilement les critiques excellentes lues ca et là sur cet album....
C’est bien fait, c’est propre mais que c’est lassant. Cette musique est un bruit de fond parfait.
Qu’ont-il voulu démontrer par là. Ou est l’ame d’IQ?

Album IQ RESISTANCE IQ
RESISTANCE (2019)
GIANT ELECTRIC PEA
ROCK PROGRESSIF
5/5
LEMOUZE
09/10/2019
 
5
0 0
Fan d’IQ depuis très très longtemps, je ne peux que me délecter de ce nouvel opus qui renferme tout ce que j’aime chez ce groupe...
Melodie enjôleuse, chant puissant, rupture et ambiance prog , originalité et j’en passe....
Impossible de commander le CD par voies «  classiques, , je l ai commande sur le site du groupe et reçu en 1 semaine sans souci
Je pense qu il va rester un long moment sur ma platine
Une totale réussite donc

Album IQ RESISTANCE IQ
RESISTANCE (2019)
GIANT ELECTRIC PEA
ROCK PROGRESSIF
3/5
CORTO1809
03/10/2019
  0 0
L'impression est forte, à l'écoute de cet album, de revenir à l'époque de "Subterranea" ou de "Dark Matter", ce qui en soi n'a rien de désagréable. Mais était-il nécessaire de faire si long pour finalement ne jouer que des mélodies qui ressemblent comme deux gouttes d'eau à celles conçues 20 ans plus tôt ?
Si "Resistance" n'est pas déplaisant à écouter, il n'ajoute rien à la gloire d'IQ et s'avère finalement surnuméraire.

Album DAMANEK IN FLIGHT DAMANEK
IN FLIGHT (2018)
GIANT ELECTRIC PEA
ROCK PROGRESSIF
3/5
SLY
07/02/2019
 
10
0 0
Guy Manning fait partie de la scène progressive depuis 20 ans mais n'a jamais vraiment réussi à en être un grand nom, malgré un talent d'auteur-compositeur indéniable et une participation au projet The Tangent de 2003 à 2009 qui a aidé à le faire connaître. Il faut dire que ses précédentes productions en solo souffraient d'une production un peu trop "faite maison" pour pouvoir rivaliser avec les leaders du mouvement progressif.
Avec Damanek, il trouve enfin un groupe (et une maison de disques, GEP) à la hauteur de son talent. Comme vous l'avez souligné dans votre chronique, Damanek reprend à son compte le son d'Unitopia, mélange de rock progressif, de world music et de jazz. Un positionnement finalement assez malin de la part de Manning puisque Unitopia a laissé orphelins un certain nombre d'adeptes de sa formule.
La similitude entre le premier album de Damanek et le nouveau est évidente, aussi bien sur le plan musical, qu'à travers leurs pochettes et leurs titres (En Piste/En Vol). Je note quand même quelques points négatifs à In Flight qui me font préférer le premier album. Tout d'abord, ce nouvel album est beaucoup plus franchement orienté vers un rock progressif traditionnel, réduisant la part de world music et de jazz alors que cet équilibre était plus réussi sur le premier album. D'autre part, le recours à un plus grand nombre d'instruments synthétiques me paraît regrettable. En effet, le "son Unitopia" se base sur l'utilisation de nombreux instruments et percussions acoustiques, donnant à l'ensemble un son très organique qui en fait le charme. De l'aveu-même de Manning, il a souhaité cette fois réduire la liste de musiciens invités, d'où probablement ce recours à des samples qui dans certains cas ne trompent pas une oreille aguerrie. Ainsi parmi les "faux instruments", on peut citer: les percussions ethniques (pas de percussionniste crédité sur l'album), les instruments orientaux de Big Eastern, le solo de violon de Cruel Skies (alors qu'un vrai violon est utilisé avec succès sur un autre titre, dommage!) ou encore la section de cuivres de The Shaking Earth.
Mais ne soyons pas trop négatif, le talent de mélodiste de Manning reste évident, les morceaux sont bien tournés avec suffisamment de variations pour satisfaire le fan de rock progressif, et le groupe paraît encore mieux rodé que sur le premier album. Cet album confirme qu'il va falloir désormais compter Damanek parmi l'élite du rock progressif. 15 ans après, Guy Manning semble en passe d'accomplir avec Damanek ce qu'a réalisé son vieux comparse Andy Tillison avec The Tangent.

 
PAGE / 10
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022