MW / Accueil / Avis / EMI
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album RICHARD WRIGHT BROKEN CHINA RICHARD WRIGHT
BROKEN CHINA (1996)
EMI
ROCK PROGRESSIF
4/5
REALMEAN
22/01/2022
  0 1
Un album en effet méconnu, et qui ne s'apprivoise que lentement, mais pour les amateurs d'ambiances sombres et éthérées, ce serait une erreur de passer à côté.
Sur le fond, "Broken China" mérite ses 4 étoiles pour l'excellence de son concept et de son inventivité, sur la forme, s'il fallait dissocier, je retirerais une étoile car les moments de grâce sont quelque peu éloignés les uns des autres par des longueurs moins déchiffrables. Je l'écoute moins souvent que "Wet Dream", excellent lui aussi, avec un feeling plus direct (mais dans un registre différent).
Mentions spéciales pour l'introduction, suivie de 'Night of a thousand furry toys', 'Runaway' et 'Woman of Custom'. Le regretté Richard Wright parvenait, sans tapage mélodique, à distiller une atmosphère unique et envoûtante.
Un artiste doué de talents qui allaient effectivement au-delà de ceux du claviériste.

Album QUEEN SHEER HEART ATTACK QUEEN
SHEER HEART ATTACK (1974)
EMI
ROCK
5/5
ALORENZO
19/01/2022
 
18
0 0
Vraiment un super album! Il compile le meilleur des 2 meilleurs albums de queen et entame la transition vers la suite qui est tout simplement parfaite. Et comment oublier des morceaux comme Stone cold crazy (précurseur du thrash métal by Queen) Killer queen ou Brighton rock. C'est un album que l'on réécoute avec plaisir et dont le variations nous montrent la maitrise de ce groupe. Je recommande 2 fois par semaine
Album PINK FLOYD THE DIVISION BELL PINK FLOYD
THE DIVISION BELL (1994)
EMI
ROCK PROGRESSIF
5/5
THIBAUD REBOUR
22/04/2021
 
5
0 0
J'aime énormément High Hopes dans son intégralité y compris certains titres décriés ici comme Lost for Words. Chaque album de Pink Floyd est différent et a un charme particulier. Chaque album invite au voyage, à la réflexion, au dépassement de soi. J'ai tant de bonheur à l'écouter encore et encore. Merci à David, Richard et Nick pour cet immense cadeau.
Album IRON MAIDEN POWERSLAVE IRON MAIDEN
POWERSLAVE (1984)
EMI
HEAVY METAL
5/5
MAIDENFOREVER
19/02/2021
 
5
0 0
Que dire de cet album ? A part que c'est un monument.
Tout d'abord, et à première vue, cette pochette incroyablement dessinée par Derek Riggs. (En 1984, je me suis amusé à en scruter les moindres détails), Puis ce son gigantesque, ce premier morceau "Aces High" démarrant par ce qui a été pris par beaucoup de monde pour une intro à l'époque, puis ce riff à la guitare rugissante démarrant ce 2ème titre "2 minutes to midnight", ce très beau titre "Powerslave", et ce dernier titre chef d'œuvre "Rime of the ancient mariner", un texte sans refrain !
Pour moi, c'est L'ALBUM d'Iron Maiden !

Album IRON MAIDEN NO PRAYER FOR THE DYING IRON MAIDEN
NO PRAYER FOR THE DYING (1990)
EMI
HEAVY METAL
4/5
SHAKA
20/05/2018
  0 0
Voici l'album qui m'a fait découvrir IRON MAIDEN. Après être tombé dans le metal avec le "Crazy World" de SCORPIONS, je me suis procuré les K7 "Toys In The Attic" d'AEROSMITH et "Machine Head" de DEEP PURPLE. Bon, c'était bien gentil, mais ça sonnait daté, déjà à l'époque (vers 1991). Et là, un copain me passe une autre K7 d'un groupe que je ne connaissais que de nom, avec une pochette terrible. A l'époque, il valait mieux avoir des copains pour découvrir de nouveaux groupes, surtout quand on habitait un bled paumé, Internet n'existait pas et à la TV, il n'y avait pas grand chose (à part "Metal Express" sur M6). Bon, c'est vrai qu'à la radio, nous avions Francis Zégut sur RTL avec son "H Puissance 3" (pour Hard Heavy Hits).
Bref, la journée de lycée terminée, c'est l'heure de rentrer en car et de rigoler avec les copains. Un fois sorti du car, je me glisse ce "No Prayer For The Dying" dans mon walk-man (auto-reverse SVP !) et, je m'en souviens encore, elle n'était pas rembobinée et sur le trajet jusqu'à la maison, c'est "Run Silent Run Deep" qui résonne à fond dans mes oreilles. Le début assez glauque me prend aux tripes et arrivé à la maison, direction la chambre avec cette fois-ci le son du radio K7 qui remplit la pièce. Je rentre instantanément dans l'univers de ce groupe, plus sombre que les groupes que j'écoutais avant. Je me souviens de ma soeur entrant à cet instant, en plein pendant la partie "énervée" de "No Prayer For The Dying" le titre et me lançant : "Tiens, tu te mets au hard toi maintenant ?". Il faut avouer qu'à l'époque je n'avais pas les cheveux encore longs (ou alors juste un peu sur la nuque) ni le look que j'aurai seulement quelques mois après. Cet album est très compact, pas de ballade ici (juste le début du title-track), il est direct, aucun morceau ne se détache vraiment (ou alors le fameux title-track qui à ce jour reste mon morceau préféré de l'album avec aussi le méconnu "Public Ennema Number One". A l'époque, mon titre préféré (celui que je mettais sur mes compils K7 persos), c'était "Hooks In You"', mais maintenant, c'est celui que j'aime le moins de l'album.
Quelques mois plus tard, le même copain qui m'avait passé "No Prayer For The Dying" me passe le tout nouveau "Fear Of The Dark", plus hétérogène, que je trouve plus mou (à part "Be Quick Or Be Dead" qui déménage plus que n'importe quel morceau de "No Prayer For The Dying") mais quand même bien (entre temps, j'avais mis le grappin sur "Metallica" de METALLICA, les "Use Your Illusion" de GUNS N' ROSES ou le "Pornograffitti" d'EXTREME). Je décide donc d'approfondir ce groupe et je m'achète assez rapidement (toujours en K7) "Powerslave", la pochette étant terrible et là, c'est une grosse baffe, je trouve cet album mieux que les deux derniers en date à l'époque. Il ne me faut pas longtemps pour posséder ensuite les albums des années 80, ayant une préférence pour (dans l'ordre) "The Number Of The Beast", "Powerslave", "Somewhere In Time" et "Seventh Son of a Seventh Son"et accrochant moins sur la période Di Anno et "Piece Of Mind" (pas assez de morceaux rapides).
Plus de vingt ans après, "No Prayer For The Dying" reste un des MAIDEN que j'écoute le plus et je m'en fous si plein de fans le trouvent nul, c'est pour moi le plus homogène et j'y aime bien le chant plus rauque que d'habitude de Bruce Dickinson, même si, il est vrai, la production est plus que moyenne. Up The Irons !!!

Album WHITESNAKE WHITESNAKE (1987) WHITESNAKE
WHITESNAKE (1987) (1987)
EMI
HARD ROCK MELODIQUE
5/5
SHAKA
12/05/2018
  0 0
Une perle ! Voilà ce qu'est cet album ! Ou plutôt, devrais-je dire, un collier de perles. En effet, chaque chanson de ce CD est un tube en puissance. Bien sûr, il y aura les puristes qui vous diront qu'avec cet album, David Coverdale a vendu son âme au Dieu dollar, et ils n'auront pas tout à fait tort. Celui-ci s'est entouré d'une pléiade de musiciens américains reconnus, pour nous offrir une œuvre très calibrée Hard US, assez éloignée des précédentes réalisations, plus typiques d'un Hard britannique à tendance bluesy. Mais bon, personnellement, je ne vais pas m'en plaindre, car vous connaissez tous à présent mon penchant pour le Hard US des années 80. Et dans cette catégorie, ce "1987" est une bombe. "Is this Love" sera un énorme tube et chaque chanson vous rentre dans la tête pour ne plus en sortir. David Coverdale chante comme un Dieu : cajoleur et sexy sur les ballades ; hurleur sur les passages les plus Heavy. Bref, cet album est indispensable dans toute CDthèque, croyez-moi ! En plus, Axe Killer a réédité cet album en compagnie du suivant ("Slip of the Tongue", lui aussi excellent, peut être un poil moins bien, mais pas trop ; et avec le grand Steve Vai à la guitare, alors rien que pour ça...) dans un packaging luxueux de cuir noir. Et cette réédition est agrémentée de titres bonus, dont le splendide "Looking for Love". Alors je ne saurais que trop vous conseiller de vous pencher sur ce "1987" si vous ne connaissez pas WHITESNAKE, et vous succomberez aux mélodies et à la voix du Maître Coverdale ! Cet album est hautement recommandé aux fans de Jorn Lande (JORN, ARK, MASTERPLAN...) : vous verrez d'où il puise, vocalement, son inspiration.
 
PAGE / 44
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022