MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - SUICIDAL TENDENCIES & TERROR - EMP PERSISTENCE TOUR 2014 (PARIS) - 20 JANVIER 2013
TITRE:

SUICIDAL TENDENCIES & TERROR - EMP PERSISTENCE TOUR 2014 (PARIS) - 20 JANVIER 2013


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

THRASH



L'EMP Persistence tour a encore frappé très fort pour cette 9ème édition qui se tenait le 20 janvier dernier, au Bataclan.
STRUCK - 30.01.2014 -
22 photo(s) - (0) commentaire(s)

Pas de crash barrière, pas de vigile, et une affiche qui fait frissonner... Terror, Strife, Evergreen Terrace et The Arrs pour n'en citer que quelques uns, pour finir en apothéose avec un Suicidal Tendencies qui vient défendre son dernier opus, "13", son meilleur depuis longtemps... Mais à peine arrivé dans la fosse, pendant que l'avant dernier groupe s'installe, votre serviteur croise un ami du métier, tant désespéré que déconfit, désolé qu'impuissant.. "J'ai voulu shooter au grand angle, mais il est impossible de s'approcher, ils sont fous" me lance-t-il... Dubitatif, je prépare tout de même mon attirail en pleine fosse, à un mètre de la scène lorsque les lumières s'éteignent pour faire entrer la... TERROR!



TERROR

Pourtant 6eme groupe à se produire sur scène ce soir, le public, qui semblait si calme pendant l'entre acte, semble tout d'un coup poussé d'une seule main par une force invisible - mais très fortement audible - : la musique Hardcore Punk des américains. Véritable hallucination visuelle et auditive, le Bataclan semble le nouveau siège de l'enfer.

Éjecté du carnage avant même de terminer le vissage de l'objectif sur mon boîtier, je me réfugie sur les balcons, fermés au public, malgré le monde qui s'amasse en bas et me convertis, le temps de deux sets, en reporter de guerre, surplombant l'effroi de son bunker.





Les fans de la formation s'étaient visiblement déplacés en grand nombre et quelle joie pour eux de pouvoir rejoindre leurs idoles sur scène des la première occasion! La scène est donc envahie en quelques secondes par une trentaine d'énervés qui font le show. Show finalement très peu suivi par la fosse qui slame, pogotte, head bangue et réceptionne tant bien que mal les crowd divers incessants. Il y aura des blessés ce soir... Et de très nombreuses contusions...





Comme à son habitude, le groupe a prouvé en live pourquoi il porte ce nom et ne tape pas dans la demie mesure. Pourtant il doit se résigner à assurer le show tout seul, c'est le public qui s'en charge. Les lumières - certainement pour des raisons de sécurité - restent allumées façon statique, enlevant tout spectacle à la prestation des Angelins qui sont sans arrêt sollicités par les fans hardcore devant même jouer sur les côtés de la scène pour continuer à livrer un son continu et des growls même si les micros sont également squattés par les "fans".

Loin d'être perturbé par tant d'ambiance, le groupe remercie l'engouement général entre les chansons, alors que le public redescend calmement dans la fosse... Pour mieux y remonter quelques secondes plus tard, encouragés même par le chanteur Scott Vogel qui vient les chercher manu-militari!





C'est au terme d'un set chaotique mais tellement efficace que le groupe se retire, sous une ovation. Suicidal a intérêt d'être prêt, le public, lui, l'est à 200%.



SUICIDAL TENDENCIES

C'est avec l'hymne 'You can't bring me down' que les américains de Suicidal Tendencies font leur entrée, portés par les 3 membres aussi charismatiques qu'efficaces, Tim "Rawbiz" Williams à la basse, Dean Pleasants et le si attachant Mike Muir.
Un rythme effréné que le groupe maintiendra tout au long du set. Les américains n'échappent pas aux fans hardcore - ou aux excités qui se sont vus se déchaîner sur scène pendant les prestations précédentes - et sont rapidement envahis par une 50aine de fous, qui viennent chercher leur moment de gloire à "chanter" et "danser" sur scène. Pour ceux venus VOIR leurs idoles, s'engage alors un "Où est Charlie" à échelle 1:1.





Mais le groupe semble prendre un pied monstre et continue le spectacle. Ce n'est pas un secret, le public français est pour eux une longue histoire d'amour et leur plaisir est palpable malgré quelques rares débordements de la foule qui pogotte sur scène. Timmy se prêtera au jeu en descendant dans la fosse en réclamant un circle pit autour de lui pendant tout une chanson.

Alors que le son frappe fort sur ce champ de bataille, les chansons s'enchaînent à un rythme soutenu, parfois entrecoupées d'interventions des membres. Les messages au public se feront brefs, mais toujours sur le thème cher au groupe : skate, amitié, valeurs de la Famille... Mike, à la gestuelle si particulière sur scène, est en pleine forme et les multiples opérations du dos qu'il a subit ces dernières années semblent loin derrière lui.





Les chansons du dernier album font mouche, plus thrash heavy groovy que jamais. Les vieux titres pris sur l'ensemble de la discographie du groupe sont également joués pour le plus grand bonheur de tous. La fatigue ne se fait toujours pas ressentir dans cette fosse qui enchaine slams, circle pits et même un wall of death.

C'est vers 23H30 que le show touchera à sa fin, laissant des corps endoloris se trainer hors de la salle qui vibre encore... L'EMP Persistence Tour n'aura pas déçu cette année encore, et nous a livré un spectacle fort en son et ambiance. Pour les lights, on repassera, mais on ne pouvait pas tout avoir!





Setlist : 
You can't bring me down
Freedumb
Possessed to skate
I saw your mommy
Smash it
War inside my head
Subliminal
Slam city
Cyco vision
Who's affraid
We are family
How will I laugh
Pledge your allegiance





Plus d'informations sur http://www.suicidaltendencies.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 2088
  • 2089
  • 2090
  • 2091
  • 2092
  • 2093
  • 2094
  • 2095
  • 2096
  • 2097
  • 2098
  • 2099
  • 2100
  • 2101
  • 2102
  • 2103
  • 2104
  • 2105
  • 2106
  • 2107
  • 2108
  • 2109
Haut de page
EN RELATION AVEC SUICIDAL TENDENCIES
DERNIERE CHRONIQUE
SUICIDAL TENDENCIES: Still Cyco Punk After All These Years (2018)
3/5

Mike Muir fait ici un retour sur son passé en solo quand il s'attaquait au punk avec une fougue certaine.
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Bob Heathcote (ex-SUICIDAL TENDENCIES
 
AUTRES ARTICLES
SKIP THE USE (24 JANVIER 2014)
Music Waves a rencontré Mat Bastard, leader charismatique de Skip the Use, pour une entrevue sincère dans laquelle il sera question des thèmes chers au groupe : la tolérance, l'adoption mais aussi de... Gojira !
LA MUSIQUE DE FILLE ET LA MUSIQUE D'HOMME, EST-CE QUE C'EST PAREIL ?
Pendant que ça se déchaine partout sur le web, pendant qu'on ne parle plus que de ça, notre éditorialiste prépare sa Saint-Valentin et donne pour cette soirée des conseils musicaux qui devraient servir à tous : les pro comme les anti !
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022