MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - PHIL MANCA (09 JUIN 2023)
.
.
TITRE:

PHIL MANCA (09 JUIN 2023)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

HARD ROCK



L'homme de l'ombre, Phil Manca s'est depuis peu décidé à se lancer sous les feux des projecteurs et nous revient avec son troisième album solo "Layers of Pain"...
STRUCK - 21.07.2023 -
9 photo(s) - (0) commentaire(s)

Si vous ne connaissez pas Phil Manca, il faut savoir que le guitariste a connu son heure de gloire avec les musiques de film ("Les Visiteurs") et +Era+... Cette parenthèse -pas forcément enchantée- fermée, l'homme de l'ombre Phil Manca s'est enfin décidé à se lancer sous les feux des projecteurs sous son propre nom et nous revient avec son troisième album solo "Layers of Pain", retour à ses premiers amours heavy metal...





Quelle est la question qu’on t’a trop souvent posée et à laquelle tu aurais marre de répondre ?

Phil Manca : Je n’ai pas de question à laquelle j’aurais marre de répondre (Rires) : je n’ai pas de tabou au niveau des questions (Sourire) !


Super... Donc, n’en as-tu pas assez de voir ton nom encore associé à +Era+ ou les films "Les Visiteurs" ?

(Rires) Si, j’en ai marre ça par contre !


Mais n’est-ce pas frustrant après une si longue carrière que ton nom soit résumé à de telles collaborations, aussi prestigieuses soient-elles ?

Je préfère ça à avoir participé à un truc qui n’aurait pas marché ! Et puis en plus, je ne voulais pas en reparler mais on a insisté pour que je fasse une campagne de notoriété parce que les gens ne savent pas assez que j’ai fait ces trucs… J’ai donc enregistré des vidéos, des tutos alors que j’ai horreur de ça, avec les solos de cet album. J’avais également vu que sur YouTube pas mal de gens qui font des solos de cet album et il y en avait peu qui le faisaient bien, et comme beaucoup de personnes me demandaient de le faire, j’ai commencé à mettre une vidéo en ligne ce week-end, j’en mettrai une deuxième ce week-end et on verra bien… Mais je le ferais également pour mes trucs si ça intéresse les gens…


Ce n’est pas un choix, c’est une évolution !




Après deux albums de heavy blues ("Signs" et "Dancing Spirits"), “Layers Of Pain” est plus orienté hard rock et heavy metal. Pourquoi ce choix ?

Ce n’est pas un choix, c’est une évolution qui m’est venue comme ça ! Déjà le deuxième album, il commençait à aller dans cette direction… J’ai toujours aimé le hard rock…


C’est un retour aux sources mais contrôlé



Tu parles d’évolution mais ne serait-ce plutôt pas un retour aux sources quand on sait que tu as commencé en jouant avec TNT et Sortilège au début de ta carrière ?

C’est un retour aux sources mais contrôlé à savoir que je sais ce que je veux et ne veux pas rendre des comptes à une tête de con qui me dira ce qu’il faut faire ! En clair, si c’est de la merde, je ne pourrai m’en prendre qu’à moi-même…


Avais-tu des grands noms du heavy metal en tête en composant cet album, et si oui lesquels ?

Je vais te dire un truc et tu ne vas pas me croire, mais j’étais passé à côté de Black Sabbath (Sourire) ! Je connaissais Black Sabbath avec Ronnie James Dio mais je ne connaissais pas le vrai Black Sabbath, en fait ! Et avec ma femme qui écrit les textes, nous sommes allés voir la tournée "The End" et j’ai halluciné, je n’avais jamais fait gaffe : Black Sabbath, c’est unique, il y a vraiment quelque chose qui se passe et le public est à fond avec eux.
Ce que je fais n’est pas du Black Sabbath à proprement parler mais il y a des réminiscences sur certains morceaux… C’est vraiment ce groupe qui m’a inspiré alors que j’étais plus Judas Priest quand j’étais plus jeune (Sourire) !


Le titre ‘Nightstalker’ quant à lui -qui évoque le tueur en série Richard Ramirez- sonne comme un hommage à Van Halen…

... Je suis d’accord avec toi…


J’essaie d’être original avec ce que je sais vraiment faire




Mais vu que le titre relate l’histoire d’un tueur affilé à AC/DC (NdStruck : le tueur avait été vu en train d’acheter une casquette d’AC/DC retrouvée sur une des scènes de crime), on aurait plus attendu un titre influencé par AC/DC justement…


Et bien, non (Rires) : c’est la loi du contre-pied (Rires) ! En revanche, il y a un morceau qui est plus influencé par AC/DC, c’est le seul morceau avec quelques réminiscences blues, c’est le dernier morceau de l’album (NdStruck : ‘Life in my Hand’) mais ‘Nighstalker’ est plus brutal dirons-nous, et le côté Van Halen, tu le retrouves surtout au niveau du solo parce que c’est quelqu’un qui m’a beaucoup inspiré, j’ai notamment joué avec une Frankenstrat avant de passer sur Gibson… En revanche, j’ai très vite abandonné le tapping parce que j’ai vu que tout le monde en faisait, ça m’énervait et je suis donc revenu à une technique plus "traditionnelle" et j’essaie d’être original avec ce que je sais vraiment faire…


Malgré cette orientation plus heavy, on retrouve bien sûr tes principales influences dans “Layers Of Pain”, notamment Led Zeppelin sur le titre ‘Flat Brains’ et Gary Moore sur le titre ‘Layers Of Pain’. Pourquoi n’as-tu jamais sorti d’album au moins live avec ton tribute à Gary Moore ?

Je ne vois pas l’intérêt de sortir un album de ce type, si tu veux écouter du Gary Moore en album, tu écoutes les albums de Gary Moore et pas un tribute (Rires) ! Et pour ceux qui veulent voir ce que ça donne, il y a des vidéos sur YouTube et qui sont un témoignage de cette époque… mais je ne vais pas enregistrer un album de titres de Gary Moore, je ne vois pas l’intérêt !


Comme d’habitude, tes solos son brillants sur cet album. Laisses-tu de la place pour l’improvisation lorsque tu les enregistres ou sont-ils toujours écrits ?

Concernant mes solos, je veux un truc qui sorte de l’ordinaire et que je n’aurais jamais entendu avant… J’enregistre plusieurs fois plusieurs solos et c’est ensuite que je me dis que tel ou tel solo pourrait bien coller sur tel morceau, ce n’est pas du collage mais presque (Sourire)… Je repère les meilleures idées mais c’est un peu de l’improvisation au départ. Sur scène, ça en sera aussi parce que je ne vais pas refaire exactement ce qu’il y a sur l’album bien que parfois je ne peux pas faire autrement, ce n’est pas du blues, il ne faut pas trop sortir des rails parce qu’il y a certaines structures qui ne sont pas évidentes…


Si tu n’as pas de riff dans le metal, ça ne peut pas marcher !



Tu as l’air de particulièrement prendre à cœur cette partie composition mais quelle est la plus compliquée : composer un riff ou un solo ?

C’est trouver le riff de départ. Si tu n’as pas de riff dans le metal, ça ne peut pas marcher ! Et il faut trouver un riff que tu n’aurais pas trop entendu (Sourire)… ce qui est encore plus dur ! Mais une fois que j’ai le riff, on peut se dire que c’est gagné !


Ce n’est pas facile de passer le cap…


Tu as longtemps travaillé dans l’ombre, quel a été le déclic pour entamer une carrière solo sous ton nom en 2018 et l’album "Signs" ?

C’est suite à cette tournée de concerts sur Gary Moore et je me suis retrouvé avec les projecteurs sur moi. Et le public me disait que c’était bien Gary Moore, mais pourquoi je ne lançais pas mon propre groupe. Je me suis donc lancé sous mon propre nom mais ce n’est pas facile de passer le cap…


Pourquoi donc ?


Parce qu’il faut défendre un répertoire et tu ne caches pas derrière un groupe, un projet, un chanteur… ce n’est pas la même chose !


Aujourd’hui, je n’ai plus de contact avec le cinéma




On en a parlé tout à l’heure, tu es connu pour avoir composé des musiques de films qui ont fait des cartons au box-office, notamment "Les Visiteurs" et "Les Anges Gardiens". Composes-tu toujours pour le cinéma ou est-ce maintenant derrière toi ?


D’abord, je n’ai jamais composé pour le cinéma, j’ai aidé un compositeur qui s’appelle Eric Lévi à faire ses musiques : j’étais le "nègre" d’Eric Lévi ! Mais aujourd’hui, je n’ai plus de contact avec le cinéma, ni avec Eric Lévi d’ailleurs…


Eric Lévi avec lequel tu as travaillé sur ces musiques de films mais également, +Era+ qui reste ton plus gros fait d’armes avec un album qui a été un succès mondial. Est-ce que ça t’a rapporté un relatif confort financier qui te permet maintenant de te lancer dans des projets plus personnels ?

J’ai touché très peu d’argent sur cet album, raison pour laquelle j’ai très peu de contact avec Eric Lévi parce que ça s’est mal fini…


Tes trois albums solos ont été sortis chez Tremolo Prod…

… qui est mon label !


Aucune maison de disques va mettre de l’argent sur un tel projet…


… Pourquoi avoir opté de sortir tes albums sur ton propre label, pour avoir une liberté d’expression totale ?

C’est surtout que je n’ai pas le choix ! Aujourd’hui, aucune maison de disques va mettre de l’argent sur un tel projet…


Aucun label ne s’intéresse à toi ?

Si, ils vont me signer mais ils ne mettront pas d’argent dessus… Ça ne sert, autant montrer son propre label et ça te permet d’aller à la chasse aux subventions…


Après quarante ans de carrière, comment vois-tu ta carrière comparée à celle de ton complice Farid Medjane qui est finalement resté fidèle au hard rock de TNT en passant par Trust et désormais chez Last Temptation (NdStruck : même si l’expérience aura été de courte durée, le groupe et le batteur se sont séparés... ) ?

J’ai eu la chance de faire différentes choses. Je ne pouvais rester dans le hard rock dans les années 1980 qui me gonflait -à part Van Halen- parce que ça commençait à s’essouffler. J’ai appris à composer des chansons : le fait d’avoir composé pour des comédies musicales est une expérience où j’ai notamment appris l’harmonie… Je pense que si j’avais continué à faire du hard rock pendant quarante ans, je n’aurais pas pu faire ce que je fais aujourd’hui…


Comment vois-tu la place de moins en moins importante de la guitare dans la musique actuelle ?

Je n’arrête pas d’en parler : c’est un gros souci ! Il n’y a plus de guitare… Il y a vingt ans, n’importe quel chanteur ou chanteuse de pop rock même Madonna avait un petit solo de guitare : la guitare était là ! Aujourd’hui, c’est fini, tu n’entendras jamais de guitare chez Beyoncé !


Mais tu en auras chez Rihanna…

Oui, sur scène, avec Nuno Bettencourt : c’est l’exception !


Aujourd’hui, tu n’as plus de jeunes qui vont accrocher un poster d’un guitariste dans leur chambre…




Et je te rejoins sur ce point de devoir se réjouir de la seule présence d’un guitariste chez une artiste mainstream

Il n’y a plus de groupe avec un guitariste qui vend beaucoup de disques. Il y a donc de moins en moins de jeunes qui jouent de la guitare : aujourd’hui, tu n’as plus de jeunes qui vont accrocher un poster d’un guitariste dans leur chambre…


Mais comment expliques-tu cette évolution ?

Je ne sais pas, il n’y a pas eu assez de renouveau… Le dernier groupe qui a cartonné, c’est System of a Down et il le méritait et peut-être aussi Ghost en ce moment…


… Oui mais question renouveau…

C’est de la variété rock : il n’y a rien de nouveau mais ça fonctionne, donc je ne vais pas leur lancer la pierre parce qu’il y a des solos de guitare qui sont intéressants…


Dans ces conditions, quelles sont tes attentes pour cet album ?

De pouvoir partir en concert pour pouvoir enfin défendre ce répertoire sur scène. Mais pour cela, il faut que cet album fonctionne et que le pourcentage de followers augmente considérablement sur les réseaux sociaux et surtout sur Spotify qui est la plateforme qui fait office de référence.


Que penses-tu de cette évolution et le fait que ces plateformes d’écoute soient des références sachant que leur création a totalement modifié les habitudes de consommation de la musique ?


Je sais… Il faut axer la promotion dans le bon sens et ne pas faire n’importe quoi… Je me suis un peu penché là-dessus et j’ai eu la chance d’avoir signé avec une boîte de distribution qui fait en sorte d’intégrer ses artistes dans les playlists



Et en parlant de playlist, as-tu composé cet album dans cette optique justement ?

Non, non, mais j’avais quand même en tête qu’il fallait sortir des singles au fur et à mesure, ce que j’ai fait… Il aurait fallu en faire plus mais je n’avais assez de pognon pour faire des clips.


Et aujourd’hui, es-tu satisfait des retours et/ ou des nombres de followers ?

Ouais, ça fonctionne bien mais ça fonctionne bien à l’étranger, j’aimerais bien qu’il soit un peu plus plébiscité ici (Sourire)…


Comment l’expliques-tu ? La France n’a pas d’appétence pour ce style musical ?

C’est sûr que la France n’a jamais été un pays de rock (Sourire)…


Et ça fonctionne où concrètement ?


En Allemagne, en Italie, aux Royaume-Uni, en Belgique et en Amérique du Sud, ce que je ne comprends pas mais c’est ainsi… peut-être sont-ils moins blasés là-bas ?


A l’exception de l’Amérique du Sud pour laquelle ce sera plus compliqué à organiser mais une petite tournée européenne passant par les pays que tu as cités…

... Ça serait la consécration…





On a commencé cette interview par la question qu’on t’a trop souvent posée au contraire quelle est celle que tu souhaiterais que je te pose ou à laquelle tu rêverais de répondre ?

Je ne sais pas… Mais j’aimerais finir ma carrière sur une carrière scénique et si vous avez lu cette interview, suivez-moi en France et partout pour qu’un jour, on puisse se retrouver en live et pour qu’éventuellement, il y ait un prochain album…


Merci

De rien, merci à toi !


Merci à Newf pour sa contribution...



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/officialphilmanca
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 23303
  • 23304
  • 23305
  • 23306
  • 23307
  • 23308
  • 23309
  • 23310
  • 23311
Haut de page
EN RELATION AVEC PHIL MANCA
DERNIERE CHRONIQUE
PHIL MANCA: Layers Of Pain (2023)
4/5

Avec “Layers Of Pain”, Phil Manca nous offre un album entre hard rock et heavy metal de très haute tenue.
DERNIERE ACTUALITE
PHIL MANCA ; Nouvel EP en novembre
 
AUTRES ARTICLES
SWARM (24 MAI 2023)
Fort d'un deuxième album ambitieux, Swarm souhaitait passer un cap mais le Covid est passé par là... Touché mais pas coulé, le groupe revient tois ans plus tard avec un Ep et une ambition intacte...
CORVIUS (26 JUIN 2023)
Fort d'un premier "Signals" fort prometteur, les mercenaires de Corvius ont fait un bond dans le passé de près de 300 ans pour nous présenter leur ambitieux projet...
 

"Découvrez le nouveau clip de Verso"

.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024