MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - DEEP PURPLE AUX ARENES DE NIMES LE 29 JUIN 2022
TITRE:

DEEP PURPLE AUX ARENES DE NIMES LE 29 JUIN 2022


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

HARD ROCK



Un Deep Purple métamorphosé avec l'arrivée de Simon McBride en remplacement de Steve Morse...
OLIVEGES - 12.09.2022 -
36 photo(s) - (0) commentaire(s)

Premier des concerts hard rock / metal dans le cadre du festival des arènes de Nîmes. Ce n'est pas vraiment un festival en tant que tel mais il a le mérite de faire vivre la ville en été et de fermer la circulation, rendant une partie de la ville piétonnière tout autour des arènes, un lieu magique et reconnu qu'on ne présente plus. Ce soir c'est Deep Purple qui a le privilège de s'y produire avant Nightwish et Kiss dans quelques jours. 
 
Ici le public arrive tranquillement, il fait lourd. A la première impression extérieurement les arènes paraissent immenses mais une fois à l'intérieur ça semble plus ramassé et du coup on se rend compte que le public est assez proche de la scène avec les gradins assez raides. 







Pour démarrer la soirée, avec tous les excellents retours qu'on a pu lire un peu partout et surtout sur Music Waves, Ayron Jones est le nouveau phénomène et se permet le luxe d'être en première partie, c'est donc parfait pour asseoir sa réputation et se faire connaître d'un plus grand nombre. 
Il fait encore jour lorsque le groupe fait son apparition déjà très expressif comme le bassiste qui n'arrête pas de sauter et de marcher autour de ses retours. Le groupe commencera avec le titre "Boys From the Puget Sound" avant de mettre dans sa poche le public avec la reprise "Breed" de Nirvana, et ce jusqu'à la fin de leur prestation. Le groupe est heureux de jouer et laissera une très bonne impression. L'ascension d'Ayron Jones est en route et on a hâte de découvrir un nouvel album pour les revoir en tournée dans l'Hexagone. 




 

C'est avec les trois de ses membres issus de la grande époque que Deep Purple continue de perpétuer la légende - Ian Paice (batterie), Ian Gillan (chant) et Roger Glover (basse). Le claviériste Jon Lord a cédé son pupitre à Don Airey, quant à Steve Morse, il a récemment officialisé qu'il quittait le groupe pour rester aux côtés de son épouse atteinte d'un cancer. Même si on sait tous que la grande époque est loin très loin et que Ian Gillian connaît quelques difficultés en live, cela n'empêche pas aux fans de venir nombreux les voir encore et cela tombe bien car ils reviennent pour une tournée avec de nombreuses dates malgré les années qui passent. 


 


On découvre alors le remplaçant de Steve Morse, Simon McBride assez jeune qui a pris la relève rapidement et qui avait joué sur l'album solo de Ian Gillan et des apparitions sur des albums solo de Don Airey entre autres. Il a joué son premier concert avec les Anglais le dimanche 22 mai et fera toute la tournée.

Le groupe frappe fort en démarrant avec 'Highway Star' et 'Pictures of Home' en début de show et immédiatement on remarque un changement et même on redécouvre une fraîcheur que l'on imaginait plus. Certes Ian Gillan n'a plus la même pêche et la même justesse mais on voyait qu'il essayait de limiter la casse et c'était le cas. Ce qui a changé c'est le style et le son de Mister McBride qui du coup donne un grand coup de fouet avec un jeu plus moderne et agressif tout en prenant un vrai plaisir de jouer. Il joue sur des guitares équipées de micros double (PRS) et une amplification ENGL allemande réputée pour le metal ; même si apparemment il utiliserait la tête signature de Steve Morse, son style de jeu dépoussière les titres et le son qu'utilisaient ses deux prédécesseurs.

 
 


On redécouvre ainsi presque les titres, les riffs et leur impact. Roger Glover bouge et se balade avec le sourire pendant les titres avec une complicité
certaine avec le nouveau guitariste comme quand il lui demande de venir sur le devant de la scène pour jouer le riff de 'Smoke on the Water'. 


 


En introduction du cinquième titre, 'Uncommon Man', le groupe dédie la performance à John Lord, le claviériste original décédé en 2012.
Suit 'Lazy' où Simon McBride n'hésite pas à venir sur le devant de la scène pour exécuter sa partie tout en respectant fidèlement la plupart des solos mais se lâchant aussi à des parties improvisées limite en shred - du jamais vu chez Deep Purple. On a même le droit à des poses avec Glover Gillian et McBride tout souriants ; honnêtement McBride redynamise tout simplement Deep Purple sur cette tournée et on ne l'aurait pas parié.

 




On a droit à un un solo de clavier orchestré par Don Airey avant 'Perfect Stranger', 'Space Truckin' et on finit par 'Smoke on the Water' avant le rappel. 
Le public en redemande et ne veux pas s'arrêter sur le hit mondial. 
Le groupe revient pour interpreter 'Hush' et 'Black Night' avec un solo du meilleur effet de Roger Glover et de Simon McBride sur le devant de la scène.

Deep Purple a montré une présence scénique bien supérieure aux dernières tournées avec Steve Morse en terme de show. Un bon retour inattendu de ce groupe légendaire et mythique avec des musiciens qui s'amusent encore sur scène et qui le montrent. Ce n'était absolument pas une tournée de trop, chapeau bas messieurs et on attend le prochain album avec Simon McBride !











Set list :
 
Highway Star
Pictures of Home
No Need to Shout
Nothing at All
Uncommon Man (dédié à Jon Lord)
Lazy
When a Blind Man Cries
Throw My Bones
Keyboard Solo
Perfect Strangers
Space Truckin’
Smoke on the Water
 
Encore :
Caught in the Act
Wring That Neck
Hush (reprise de Joe South)
Bass Solo
Black Night





Plus d'informations sur http://www.deeppurple.com/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 21759
  • 21760
  • 21761
  • 21762
  • 21763
  • 21764
  • 21765
  • 21766
  • 21767
  • 21768
  • 21769
  • 21770
  • 21771
  • 21772
  • 21773
  • 21774
  • 21775
  • 21776
  • 21777
  • 21778
  • 21779
  • 21780
  • 21781
  • 21782
  • 21783
  • 21784
  • 21785
  • 21786
  • 21787
  • 21788
  • 21789
  • 21790
  • 21791
  • 21792
  • 21793
  • 21794
Haut de page
EN RELATION AVEC DEEP PURPLE
DERNIERE CHRONIQUE
DEEP PURPLE: Turning To Crime (2021)
3/5

Par l'entremise de son album de reprises, "Turning to Crime", Deep Purple offre à tous les amateurs de rock des années 60's et 70's une véritable cure de jouvence.
DERNIERE ACTUALITE
Steve Morse quitte Deep Purple
 
AUTRES ARTICLES
AMON AMARTH (28 JUILLET 2022)
Le nouvel album d'Amon Amarth renoue avec une certaine brutalité après "Berseker" qui marquait une petite évolution (plus mélodique notamment). Music Waves tente de percer le retour à ce son brut avec Jocke Wallgren.
MARTIN SWAMPS (06 JUILLET 2022)
Music Waves vous offre un voyage aux sources du delta blues avec Martin Swamps.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022